Non classé
Choisir l'affichage :
Au cabaret municipal, Julien fait son crooner
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Pour se changer d’air et les idées, poussons la Sanchonnette.

Enfin honnête, honnête, faut peut-être pas exagérer.

Beaucoup d’air, pour ne pas dire de vent, lors de cet extraordinaire conseil municipal du 19 avril. Oui, de cet air que l’on nous pompe, de celui que l’on respire et de celui que nos oreilles entendent…

dinoet

Après l’intro rituelle du « Chant de guerre pour l’armée du Rhin »,offerte par les chœurs de l’armée brune, nous avons eu le droit à une longue plainte, plutôt des complaintes, passant de « Si toi aussi tu m’abandonnes » à « O Carole » de Chuck Berry, sans oublier le célèbre « Prends garde à toi…».

Nous avons entendu également, a capella, « Ma France » , hélas, pas celle de Jean Ferrat , mais une version des années 40, façon « Maréchal, nous voilà. »

Alors, pour changer d’air, méditons l’impartial message de notre bon Georges Brassens :

Entre-nous, plus de controverse,

Fronts caducs ou fronts débutants,

Petits fronts d’ la dernière averse,

Vieux fronts des neiges d’antan

Quand on est Front, on est Front !

Rue du 19 mars 1962 (Suite)
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Photo0017

Nous, associations, organisations syndicales et politiques signataires de l’appel « NON au changement de nom de la rue du 19 mars 1962 » prenons acte que, par un arrêté, le Préfet du Gard interdit toute manifestation entre le samedi 28 et le lundi 30 novembre inclus ; nous avions attiré son attention sur la forte émotion et sur les craintes pour l’ordre public que représentait la manifestation prévue par la mairie Front national de Beaucaire qui souhaitait mettre en scène le changement de plaque de la rue du 19 mars 1962 en le faisant coïncider avec le départ de la procession du pèlerinage de Santa Cruz, dimanche 29 Novembre 2015. Nous avons été entendus.
Sur le fond, nous restons mobilisés : nous demandons que le Préfet casse la délibération du Conseil municipal de Beaucaire incriminée et nous réaffirmons que nous sommes totalement opposés à ce que disparaisse la mention du 19 mars 1962 à Beaucaire ou ailleurs : cette date a été choisie par la représentation nationale (loi du 6 décembre 2012) comme « la journée nationale à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc ». Elle s’inscrit comme une date de paix qui doit rassembler toutes les mémoires de la guerre ayant mis fin au colonialisme en Algérie.
Association les Anciens Appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre, Association France-El Djazaïr, Association France Palestine Solidarité Nîmes, Association des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis, Association Républicaine des Anciens Combattants Montpellier, Association Républicaine des Anciens Combattants 30, Association Sortir du Colonialisme, CGT UD 30, CNT 30, Collectif biterrois de l’Appel des Cent et du Mouvement de la Paix, Ensemble !, FSU 30, Libre Pensée, Ligue des droits de l’Homme Arles, Ligue des droits de l’Homme Languedoc Roussillon, Ligue des droits de l’Homme Nîmes-Beaucaire, Ligue des droits de l’Homme Nord Alpilles Chateaurenard, Mouvement de la Paix 30, Mrap Lunellois Petite Camargue, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Rassemblement Citoyen pour Beaucaire, Réseau Anticapitaliste et AutoGEstionnaire 30, Réagir pour Beaucaire, Solidaires 30, SOS Racisme.

Réorganisation autoritaire des marchés de Beaucaire
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Les marchés  sont des  lieux de convivialité et  facteurs de paix sociale. Pour fonctionner, ils doivent plaire à la population et aux touristes. Souvent  principale source d’approvisionnement en produits frais du centre-ville, ils permettent aux personnes peu mobiles de mieux vivre en ville.

Les réorganiser peut aider à vitaliser l’activité économique en centre-ville en apportant  aux commerçants sédentaires un flux de clientèle qui sans eux ne serait pas venu.

Le Maire de Beaucaire, entièrement responsable de la gestion du domaine public et des surfaces commerciales du marché, a tous pouvoirs pour mettre en place les conditions de la réussite… ou de l’échec !

Marché provençal

Encore faut-il, avant de tout chambouler, analyser finement l’existant et consulter les intéressés  pour créer un projet commun entre la ville, les commerçants sédentaires et les forains. (suite…)

Cracher dans la soupe
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Au moment même, ou presque, où des milliers de maires et de conseillers municipaux de tous bords manifestaient à travers le pays pour dénoncer les baisses de dotations d’Etat qui mettent en péril les finances locales et les politiques en faveur des populations, Monsieur le Maire de Beaucaire se payait le luxe de refuser, pour des raisons de principes qui masquent mal le calcul politicien, les dizaines de milliers d’euros du Contrat Ville.  (suite…)

Claude Dubois démissionne du conseil municipal
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Chers ami(e)s, chers électeurs(trices), vous m’avez demandé de vous représenter au conseil municipal de notre ville en mars 2008 puis en mars 2014, ce que j’ai fait avec plaisir et passion.

Constatant depuis quelque temps :

– que l’exercice de la démocratie à Beaucaire consiste à réunir dans un bureau quelques jeunes gens venus d’on ne sait où autour du maire élu en 2014, parfois de son premier adjoint et de son chef de cabinet, tous trois étrangers à la ville et professionnels de la politiques,

– que les commissions de travail se résument à réunir une heure avant le conseil municipal quelques conseillers municipaux pour aborder à la va-vite les sujets mis à l’ordre du jour dudit conseil sans pouvoir en modifier le contenu (un délai de 5 jours est nécessaire pour transmettre l’ordre du jour définitif du conseil municipal aux conseillers municipaux), (suite…)

Démocratie locale ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Pas d’effet d’annonce ni de promesses démagogiques, écrivait le Maire dans son programme pour les élections municipales de mars 2014 !

Il « voulait », par exemple,  mettre au travail les élus d’opposition qui auraient envie d’agir pour leur ville en instaurant de VRAIES commissions municipales !

Un an après, on peut juger de sa sincérité.

Democratie locale

Une VRAIE commission municipale devrait permettre de débattre des projets en cours et d’y apporter des améliorations, Julien Sanchez convoque les commissions 1 heure avant le conseil municipal et alors qu’il n’est plus possible de changer l’ordre du jour.

Aurait-il peur du débat démocratique ?

Budget 2015 : ce dont le maire ne se vante pas !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Dans le magazine municipal d’avril, le maire se félicite des économies qu’il veut réaliser en 2015.

En effet,  il baisse de 87 000 € les subventions aux associations, rogne sur le budget de formation des employés municipaux, ne remplace pas le petit matériel ou sabre le budget de la bibliothèque.

Magic Julien

Par contre, il augmente énormément certains autres budgets.

Au final,  les économies faites sur le dos des administrés disparaissent largement dans les augmentations de ses budgets de communication, de déplacements et d’indemnisations de ses élus et en frais d’avocats.

baisse-hausse2

Marche pour le retour de la semaine de 4 jours en primaire et maternelle
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Le 29 avril, Anne Moiroud a entamé une marche de 12 jours entre Beaucaire et Montpellier pour protester contre la réforme des rythmes scolaires. (https://www.facebook.com/anne.moiroud)

Veste à capuche, jean, chaussures confortables, sac banane, Anne Moiroud est fin prête pour parcourir les 108 kilomètres de sa marche à travers les villes gardoises et qui se finira le lundi 11 mai devant le rectorat de Montpellier. Anne fait partie des nombreux mécontents de la réforme des rythmes scolaires mais, contrairement à beaucoup, elle n’entend pas baisser les bras, elle ne veut pas se résigner : « Cette réforme fait l’unanimité contre elle, explique-t-elle avant de partir. Ca déstructure la vie familiale. Les gamins sont KO. J’ai calculé que les enfants font 43 heures par semaine. A quand la semaine de 35 heures pour eux aussi ? »….https://www.objectifgard.com/2015/04/29/beaucaire-une-maman-deleve-marche-contre-la-reforme-des-rythmes-scolaires/

Retrouvez son périple et soutenez là sur: https://www.facebook.com/groups/1081848795165079/

 

Marche-RS-AM

 

 

 

Carton rouge pour Sanchez et son équipe
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Le choix, ô combien politique !, qu’a fait la municipalité actuelle d’amputer de 50 % la subvention au Stade beaucairois (certains chiffrent cette réduction à 60 % en prenant en compte le remboursement par le club de l’emprunt fait à la ville) est proprement scandaleux.

carton rouge

Rappelons que dans le même temps, la ville va débourser au moins une bonne centaine de milliers d’euros (je n’ai pas le chiffre précis en tête mais il est facile à vérifier) pour les Rencontres équestres. Il ne s’agit pas, loin de moi cette idée, d’opposer les uns aux autres, (suite…)

Sanchez et les forains
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Tweet de Julien Sanchez envoyé  le 23/03 /2015 : « La Foire de l’Ascension de ‪#‎Beaucaire‬ cette année (le 14 mai) sera une Foire de qualité, faisant place à l’artisanat et non un bazar à 1€ ».

Bazar à 1 euro ? Vous vous rendez compte un bazar, un bazar à Beaucaire, et à 1 euro en plus, Sanchez, tout de suite, il a ses vapeurs, il défaille !

Bazar, pour eux, c’est un gros mot, une insulte, parce que ça fait oriental, arabe, pas français, pas assez blanc, pas propre quoi ! Bazar est un mot persan mais pour eux, les Fhaineux, persan, arabe, tout ça, c’est du pareil au même.

(suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Depuis une vingtaine d’années, la grande Presse nous donne le sentiment que la France et l’Europe sont comme une citadelle assiégée, une sorte de Fort Alamo. Pourquoi cette évolution ? Les média audiovisuels, financés en grande partie par les grandes multinationales, et en particulier par les marchands d’armes, se gardent bien de nous donner les causes de ce désordre mondial.

Le terrorisme religieux actuel plonge ses racines dans la désorganisation des relations internationales entre l’Occident et les pays pauvres en surface mais riches en sous-sol. Rappelons-nous que la Guerre d’Algérie ne s’est pas faite au nom d’Allah, les Imams existaient pourtant à cette époque.

Pourquoi, depuis 35 ans, époque de l’arrivée de Khomeyni en Iran, un tel changement ?

Le néo-colonialisme a succédé à la vague d’indépendance des années 60-70 et les entreprises occidentales (USA, France, Angleterre, Allemagne, Russie) ont continué le pillage des ressources agricoles et minières du Proche-Orient et de l’Afrique en plaçant des potentats «salariés» par ces pays.

Depuis 9 siècles, le Proche-Orient est le terrain de jeux de l’Europe occidentale.

Les populations de ces pays appauvris par le pillage de leurs ressources et exploités par des dirigeants corrompus qui les maintiennent dans un sous-développement culturel pour mieux les soumettre n’ont pas beaucoup de choix : émigrer et/ou s’en remettre à des sortes de directeurs de conscience.

C’était mieux avant diront certains. Cela dépend d’où on se place.

Ah Les «trente glorieuses» ! Parlons-en ! Nous avons l’impression, pour ceux qui ont connu cette époque, qu’elle était belle mais elle venait après l’horreur de la guerre mondiale et pendant cette soi-disant belle période, de nombreux conflits ravageaient la planète : Algérie, Madagascar, Indochine, Hongrie, Grèce, Corée, Indonésie, Viet Nam, Tchécoslovaquie, Ethiopie, Philippines…, faisant entre 20 et 30 millions de morts. Ce qui assurait, grâce à l’argent des ventes d’armes, de bons revenus pour le bonheur des pays occidentaux !

Il faut, bien sûr, lutter contre les terroristes de tous poils, mais si on ne met pas en place un système équitable d’échanges commerciaux, la situation perdurera.

Par le manque de fraternité et de respect des choix de mode de pensée, nous préparons un monde de chaos mais, rassurez-vous, ce chaos sera parfait pour les actionnaires de Thalès ou de Total.

Ce seront de nouvelles lois de « sécurité » qui s’ajouteront aux nombreuses lois liberticides votées depuis une quinzaine d’années et qui sont sans grande efficacité.

Ce sera aussi pain-bénit pour les mouvements de droite-extrême qui emploient leur temps à soulever des problèmes sans avoir de solution sérieuse.

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Beaucaire, samedi 10 janvier 2014

foule

Ils sont venus manifester leur attachement à la liberté d’expression et dire non à la barbarie !

Rassemblement républicain samedi

 D’autres n’ont pas su résister à l’amalgame et la récupération politicienne…

(suite…)