Billet d’humeur
Choisir l'affichage :
Beaucaire outragée, Beaucaire brisée, Beaucaire martyrisée...
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Beaucaire outragée, Beaucaire brisée, Beaucaire martyrisée…

Donc Beaucaire libérée ? Non !

 Libérée de quoi ? Mais de la communication frontiste sur les réseaux sociaux, relayée par la presse de plus en plus complaisante.

Tout d’abord, il y a overdoseoverdose en terme de quantité, au point que l’on pense que cette municipalité ne fait que surveiller ces réseaux et répondre dans l’instant, ce qui fait qu’ils n’ont plus de temps pour la gestion de la ville.

Et leur projet serait que tous les administrés soient joignables par internet. Bonjour l’intox ! Le seul point positif à cela est que l’on évite de ravager des hectares de forêts pour le papier pour faire ces tracts quoiqu’on pouvait toujours parcourir ces derniers d’un derrière distrait, ce qui pouvait avoir un petit avantage.

Faute de ne faire confiance à aucun membre de leur administration, les dossiers en attente de signatures s’accumulent et prennent des retards importants.

dossiers

De même, d’autres n’ont pas eu le temps de lire le projet de la déplorable nouvelle carte scolaire du collège de Bellegarde mais le votent quand même, à l’insu de leur plein gré. Pourtant, ils ont quand même eu le temps de poser sur la photo à côté des parents d’élèves en colère !

En outre, le contenu de ces messages n’est ni de qualité ni indispensable !

Le maire a mis des mois pour signer le contrat de ville. Alors, exiger de Mme Delga de régler en moins d’un mois une demande du maire, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Que veulent ces élus ? Que Mme Delga vienne à Beaucaire comme à Canossa et s’aplatisse aux pieds du trône municipal ?

Quant au contenu plein de jérémiades du genre « allo maman, bobo et je veux un bonbon » tout en dénonçant un éventuel refus, nous sommes dans un délire quasi parano.

Autre délire : en appeler aux différents ministres, au président… ! Et à qui encore ? A l’ONU ? Obama ? Le pape ?

En fait, le seul qui peut l’aider, c’est le père Noël car, après le Lycée, le Palais des Congrès, l’écluse, il faudra bientôt un aéroport international, un métro et, s’il te plaît, père Noël, dans ta hotte, n’oublie pas des tonnes de prozac ou un hôpital psychiatrique. Les Beaucairois en auront bien besoin pour tenir le coup (le coût ?) car dans quel état retrouveront-ils leur ville en 2020, une fois dissipés les fumées et les flonflons de la fête permanente et virtuelle que nous infligent les municipalités FN ?

Toutes ces gesticulations sentent la campagne électorale de 2017 un an à l’avance.

le bateleur

Alors que la ville a besoin d’un maire qui s’occupe de ses problèmes quotidiens et non d’un bateleur de foire qui se balade partout pour être sur les photos, dans les journaux, au point de faire exploser le budget communication et déplacements-représentations de la commune.

 

 

 

 

Des enfants et des chevaux
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Des enfants et des chevaux : à propos des Rencontres Equestres de Beaucaire.

Monsieur le maire ne murmure pas aux oreilles des chevaux, mais à celles des enfants de Beaucaire, surtout ceux des quartiers prioritaires de la ville : « je vous aime, je suis le seul à vous aimer ». Pour cela il est prêt à payer 80 000 € afin de voir briller leurs yeux pendant trois jours devant les aristocratiques chevaux lusitaniens.

beucaire-iberique_largeP

Mais il fait payer 59 000 € aux 563 enfants inscrits pour l’année 201-2016 aux TAP (1031 étaient inscrits en 2014-2015 sur 1610). Il refuse dès son arrivée 53 000 € de subvention pour l’ouverture d’un centre socioculturel prêt à fonctionner qui serait si utile tout au long de l’année.

Et si Monsieur Sanchez  a promis en conseil municipal de donner un bilan demandé par Rose-Marie Cardona, nul ne sait les retombées réelles des Rencontres Equestres.

Quel est le taux de fréquentation des habitants ?

Quelles retombées financières sur les hôtels,  les restaurants, les commerçants ?

Quels touristes ?

Monsieur le Maire se sert des enfants pour mendier une subvention dédiée à une manifestation élitiste par excellence, compréhensible par les seuls initiés. Et, si nous admirons la beauté  des chevauxs, nous déplorons le manque d’élégance du premier magistrat de la ville qui ne signe pas le Contrat de Ville en temps voulu, qui ne réunit pas les Conseils Citoyens et se permet de donner des leçons d’amour.

Quand le Boloss rencontre les Bogos !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Quand Julien Sanchez, qui en septembre  a craché tout son venin sur le contrat de ville et a mis plusieurs mois pour le signer, nous fait maintenant son numéro de Caliméro en plaignant les jeunes Beaucairois des quartiers prioritaires, cela donne :

Quand le Boloss rencontre les Bogos !

boloss

JuJu- Bonjour les ptis n’enfants des quartiers prioritaires, comment ça va ?

Qu’est  ce qui veut  l’bouffon ?

JuJu- Vous savez que je vous aime beaucoup beaucoup et que je suis là pour vous défendre contre la vilaine présidente de Région.

De  quoi y s’mèle ce cassos ? On s’en carre de cette meuf !

JuJu- Elle est très méssante, elle veut pas signer le contrat de ville !

Il est relou ce keum !  C’est pas lui qui bavait dessus en disant que les contrats de ville c’est bidon et qu’il faut d’abord: « … que la Justice condamne très fermement, dans le respect des textes existants, ceux qui, dans ces quartiers prioritaires comme ailleurs, commettent des crimes et délits, d’autant plus lorsqu’ils sont récidivistes » ?

JuJu- C’est très grave pour vous mes chers petits n’enfants des quartiers prioritaires.

Pourquoi  il s’excite comme ça ?  Y a pas 6 mois il disait du machin : « ce contrat qui ne comporte quasiment rien de concret à ce jour mais qui n’est pour l’heure qu’une grosse opération de propagande politique pour zozos en pleine campagne électorale des élections régionales«  … et maintenant, il vient nous gonfler avec ce truc, j’y crois pas !

JuJu- Et pis comme la vilaine présidente elle vous aime pas vous allez être tentés « …de faire le choix de la délinquance qui rapporte gros plutôt que celui du travail qui rapporte le SMIC« .

C’batard, il nous traite lascars. Comment c’est abusé !

JuJu- Je suis sûr, mes pauvres petits amis des quartiers prioritaires,  que ça vous révolte d’être laissés pour compte.

Sa race, ça m’ vénère c’qu’il dit !  C‘est lui qui a supprimé les médiateurs, fermé le relais jeunes et supprimé le service de politique de la ville ainsi que le Conseil Local de Sécurité et Prévention de la Délinquance quand il est arrivé.

JuJu- Et pis la présidente de région, comme elle  est très méchante, elle voudra pas agrandir la gare de Beaucaire. A cause d’elle je pourrais pas avoir une gare aussi grande que celle de Tarascon. C’est pas zuste !

D’abord cousin,  cette meuf elle est pas cheum comme toi et puis on s’en branle d’avoir une gare comme Tarascon.

JuJu- Et pis ze suis très triste. La Delga comme elle m’aime pas, elle voudra sûrement pas me construire un beau lycée tout neuf.  J’voudrais l’appeler : « Lycée du putsch d’Alger du 21 avril 1961 ».

Allez, casse-toi boloss, vas faire ton mytho ailleurs !

 

Projet Sud Canal : Beaucaire droit dans le mur ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Le Maire l’a annoncé le 24 mars 2016 : le projet Sud Canal est lancé avec pour objectif de réaliser 500 nouveaux logements en habitat collectif, accompagnés d’aménagements publics et éventuellement de commerces dans les 4 ans. De toute évidence, Sud Canal est la grande pensée du règne. Le Projet avec un grand P, le seul véritable d’ailleurs, qui accapare moyens et efforts, quitte à négliger le reste, tout le reste !
Les précédentes municipalités avaient déjà acquis plusieurs parcelles dans ce secteur. Le maire a maintenant décidé d’acquérir  deux nouvelles parcelles pour 1.000.000 €(suite…)

Ce n'est pas un homme
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Trahissant la promesse qu’il avait faite aux anciens combattants d’Algérie, le maire Julien Sanchez n’a pas participé à la commémoration du 19 mars 1962.

Il a préféré déposer à la va-vite et en catimini une gerbe au pied du monument aux morts plus tôt dans l’après-midi, il a ainsi choisi délibérément d’éviter les anciens combattants d’Algérie et leurs associations afin de ne pas avoir à assumer publiquement devant eux et les Beaucairois venus nombreux à la commémoration sa honteuse décision de débaptiser la rue du 19 mars 1962.

fnacaLes associations des anciens d’Algérie et leurs 22 portes drapeaux

Le porte-parole cantonal de la FNACA a rappelé en termes justes et forts l’importance de cette date et a réitéré au nom de son association sa condamnation du changement de nom.

ceremonie mairieLe maire et sa « cérémonie » en catimini

Cette dérobade du maire est une marque de mépris vis-à-vis des anciens combattants et elle a été ressentie comme telle si on en juge par la vigoureuse mise en cause, très directe, du maire par le maître de cérémonie à l’issue de la manifestation.

Réagir pour Beaucaire dénonce une fois encore l’entreprise de réécriture partisane de l’histoire du maire, de nature à raviver haines et rancœurs, et juge sa conduite indigne d’un élu républicain dont la tache première, à l’occasion d’une cérémonie officielle commémorant un moment particulièrement tragique et douloureux de notre histoire, est de rassembler et d’unir les citoyens de sa ville et non de chercher à les dresser les uns contre les autres en rallumant les vieilles passions.

Quelle classe !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Il ne s’agit pas d’une quelconque manifestation d‘admiration pour l’animateur de Sacrées soirées qui a tenu le crachoir pendant le conseil municipal d’hier durant cinq heures.

C’est que M. Sanchez, déjà stakhanoviste du serrage de paluches, inaugurateur compulsif, grand faceur de book devant l’Eternel, tayloriste du tweet, joue maintenant à l’instituteur donnant des bons et mauvais points.

bonnet_d_ane5b15d
Il flatte parfois certains comme la petite Rose Marie, la préférée du moment, mais il baisse la note de l’élève Contestin car il a certainement copié sur un autre, son texte étant trop mauvais pour être de lui !
Le plus souvent, il méprise toute l’opposition et en particulier son bonnet d’âne : le petit Christophe.

Les autres, au fond de la classe, la majorité municipale, se contentent de somnoler et ne se réveillent que pour rire sur commande en se moquant de l‘opposition. Mais, comme ils ne comprennent pas tout, c’est eux qui sont ridicules : par exemple, ils ont cru voir un sens vulgaire dans l’expression «bijoux de famille» pourtant prononcée sérieusement par Christophe André. A force d’écouter du Bigard…

L’ordre du jour, qui aurait pu s’appeler le foutoir du soir, était copieux avec le débat d’orientation budgétaire. Le mot «orientation» semble mal compris par la majorité car tout ce qu’ils nous présentent, ce sont au mieux des projets reportés d’une année sur l’autre, sinon le rêve du lycée général, sans oublier l’utopie d’une médiathèque à 5000 euros. Et encore, ils ont oublié le Palais des Congrès… Le projet immobilier «sud-canal» n’est pas nouveau même s’il attend depuis moins longtemps que l’écluse.

blabla

Une fois de plus, notre inoxydable maire nous a fait son numéro de logorrhéique. Quand il est pris en défaut, il se lance dans des discours sans queue ni tête, souvent hors sujet, afin de noyer le poisson et fatiguer l’auditoire. C’est aussi, bien sûr, une manière de confisquer la parole à son seul profit et de ne pas l’accorder à l’opposition.

Triste spectacle !

Un élu irresponsable
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Julien Sanchez, Maire Front National, est au pouvoir à Beaucaire depuis 22 mois et on pourrait penser qu’il assume son rôle de gestionnaire.

Hélas, on ne peut que rester stupéfaits de le voir fuir régulièrement ses responsabilités et essayer de masquer son manque d’ambitions pour la ville par de puérils : « Ce n’est pas de mon ressort! Adressez-vous à… ! »

On pourrait  aussi penser, au vu des arguments qu’il avance, qu’il n’a effectivement pas le pouvoir de prendre certaines décisions. Une analyse de quelques cas emblématiques  démontre que  Julien Sanchez  choisit délibérément de ne pas s’exposer personnellement  sur des dossiers importants pour les  Beaucairois.

Ces dérobades répétées présentent l’avantage  politique évident (suite…)

Sanchez revisite la guerre d'Algérie
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Monsieur le Maire de Beaucaire.

Il y a quelques mois, à la suite de Robert Ménard à Béziers, vous décidiez de débaptiser la rue du 19 mars 1962. Depuis, nous attendions, nous demandant avec appréhension quel mauvais coup vous pouviez bien préparer. Il ne vous suffisait pas d’effacer à Beaucaire le souvenir du 19 mars 1962, un événement marquant de notre histoire, il fallait encore ajouter à cet assassinat de la mémoire le mensonge et la falsification.

figaro fin guerre algerie

(suite…)

Extension du travail dominical: Une leçon magistrale de retournement de veste par le FN Beaucairois.
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

coq

1. Le FN national, défenseur du petit commerce, des salariés et des valeurs de notre société ?

Choisir un thème bien polémique comme le travail du dimanche et faire monter au créneau les ténors du parti (M. Le Pen, F. Phillippot…).

Affirmer haut et fort que vouloir augmenter le nombre de dimanches ouvrables revient à se plier au diktat de Bruxelles et des multinationales !

Clamer qu’une telle mesure affaiblit les droits des salariés et bouleverse l’équilibre du modèle français dans ce qu’il y a de plus sain et protecteur !

Se poser en défenseur des valeurs de la société en estimant qu’un homme ou une femme n’est pas, tous les jours que Dieu fait, consommateur ou producteur.

Marteler que cela donnerait un avantage supplémentaire aux grandes surfaces qui ont déjà dépeuplé nos centres villes !

Fustiger ceux qui veulent faire passer cette mesure en disant que s’ils pensent que travailler 12 dimanches va changer quelque chose… Ils nous prennent pour des imbéciles ou alors ils sont vraiment incompétents !

2. Le FN local, soumet, au Conseil municipal de Beaucaire, une délibération en contradiction totale avec les arguments précédemment défendus par la tête du parti

Attendre quelques mois que le public oublie les grandes tirades contre l’extension du travail dominical.

Mettre à l’ordre du jour du Conseil municipal une délibération autorisant l’extension de 5 à 12 dimanches travaillés par an.

Tourner la délibération en évitant que les mots SUPERMARCHES et GRANDES SURFACES apparaissent. (suite…)

Cahier de doléances-Fermeture des commerces à 23 heures
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Fernand Mohamed Da Silva Gomez Le 25 juillet 2015
rue Nationale
BEAUCAIRE
Objet : cahier de doléances

Monsieur le Maire,

Comme je vous l’ai dit dans mon dernier courrier, je suis marié, j’ai trois enfants de 4, 9 et 15 ans et habite à Beaucaire depuis ma naissance. Je suis propriétaire d’une maison dans le centre-ville.
Un des patrons de café de la rue m’a appris que les commerces devraient dorénavant être fermés à 23 h dans les rues Nationales et Ledru-Rollin entre juin et octobre au lieu des 1 h du matin actuellement. J’ai dit au patron en question que j’étais bien content de cette mesure qui devrait permettre au quartier d’être un peu plus calme la nuit.
(suite…)

Cahier de doléances : Fernand Mohamed Da Silva Gomez
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Fernand Mohamed Da Silva Gomez                                                                                                Le 23 mai 2015

rue Nationale BEAUCAIRE

Objet : cahier de doléances

 

Monsieur le Maire,

Je suis marié, j’ai trois enfants de 4, 9 et 15 ans et habite à Beaucaire depuis ma naissance. Je suis propriétaire d’une maison dans le centre-ville. Comme c’est la période des declarations d’impôts et des grands week-ends, j’en ai profité pour faire mes comptes.

J’ai appris avec satisfaction dans le dernier bulletin municipal que les impôts baissaient. Je suis donc allé à la recherche des chiffres et me suis muni de ma calculette. Au final, sur le taxe foncière + la taxe d’habitation, ma famille économisera 4 euros et 38 centimes.

J’ai appris dans le même temps -avec un peu moins de satisfaction, je l’avoue- que les temps d’activités periscolaires (TAP) allaient devenir payants à hauteur d’un euro de l’heure, soit trois euros par semaine et par enfant. Donc pour ma famille ce seront six euros que nous serons obligés de dépenser puisque nous n’avons pas de possibilité de faire garder les petits après l’école et parce que dans notre couple les deux parents travaillent. A l’année nous arrivons donc à 210 euros. (suite…)

Gillet et Fuster experts en saucissons !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Curieux ce communiqué de presse émanant ce jour du maire de Beaucaire : il nous explique que, depuis quatre mois,  deux experts écument la région à la recherche d’exposants en produits de qualité et du terroir pour la foire de l’Ascension.

Nos deux  « Gault et Millau » locaux, devenus, par la volonté du chef, experts en saucissons, jambons et savonnettes, sont revenus riches de leurs emplettes.

Que nous ont-ils présenté :

– de la charcuterie,  que l’on  retrouve sur tous les marchés de France, fabriquée en Espagne avec de la viande de porc industrielle (suite…)