Urbanisme – Environnement
Choisir l'affichage :
Service public de l'EAU: Mais où disparaît l'électricité ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Ce jeudi 21 septembre 2017 le maire de Beaucaire présentait en conseil municipal son rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable.

Ainsi peut on lire qu’en 2016 on aurait utilisé 20% d’électricité en plus qu’en 2015

pour seulement pomper 2,6%   d’eau en plus.

Cherchez l’erreur!

Réponse A : Le compteur d’EDF tourne  trop vite?

 

Réponse B :Le délégataire prend les 6788 usagers pour des imbéciles?

 

Réponse C : Le maire a recopié le rapport du délégataire sans faire son travail de vérification avant de le présenter aux élu(e)s du conseil municipal? Accessoirement y a t il au sein de la majorité un(e) élu(e) qui soit en capacité d’analyser ce rapport ?

 

Réponse D : Ces chiffres  démontrent l’incapacité du délégataire à respecter les termes du contrat ? Ne devrait il pas  payer les pénalités prévues dans ce même contrat en cas de non respect du rendement?

 

Réponse E : les maires successifs de Beaucaire  ne sont pas en  capacité de défendre les intérêts des 6788 usagers du service de l’eau face à la multinationale qui gère le réseau d’eau potable de la ville de Beaucaire?

Vous hésitez ?  Faites appel  à RPB qui connait la réponse!

Les écoles de Beaucaire : il est temps de tirer le signal d’alarme !!!
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Même si les équipes enseignantes font tout leur possible et que les écoles « tournent » et donnent globalement satisfaction aux parents,  jusqu’à quand pourront-elles gérer la pénurie de moyens et le manque d’anticipation de la municipalité ?

1er problème : il manque une ou deux écoles à Beaucaire

Les écoles de Beaucaire affichent presque toutes  « Complet » pour la rentrée . L’école de Garrigues Planes est même en sureffectif… Même si, au total, tous les enfants  pourront être accueillis en 2017-2018, ce ne sera pas sans mal.

Première conséquence dommageable : certains enfants ne pourront pas être scolarisés dans leur secteur, ce qui les obligera à se lever plus tôt pour que leurs parents les emmènent (en voiture, forcément : pas idéal pour l’environnement…) jusqu’à l’école qui aura encore quelques places disponibles…

  Des écoles déjà trop petites

Dans la plupart des écoles, la bibliothèque a été reléguée dans un coin car on a eu besoin de la salle qui l’abritait pour un autre usage.

Dans certaines écoles, il n’y a ni salle de motricité, ni salle des maîtres ni salle pour le médecin scolaire ni salle pour les psychologues et maîtres du RASED (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté). Imaginez le médecin ou le psychologue recevant les enfants et/ou les parents dans un couloir, un coin du préau… et forcément sans cesse dérangés ! (suite…)

Nouveaux passages piétons : handicapés s'abstenir !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

En octobre 2016 la ville décide d’investir beaucoup d’argent pour mettre aux normes pour personnes handicapées l’ensemble des passages piétons du quai Général de Gaulle.

Dès le début des travaux, la ville  n’hésitait pas à remettre vertement à sa place une personne se plaignant des passages piétons existants et affirmait qu’elle allait enfin corriger les problèmes d’accessibilité et de sécurité sur le quai Général de Gaulle dans le respect des deniers publics :

Pourtant, début janvier 2017, les travaux sont achevés et les Beaucairois découvrent avec surprise que plusieurs  passages piétons mis aux normes pour personnes handicapées, pour une somme de 189 500€, débouchent sur des escaliers…

Ainsi, coté ouest, il faut franchir 3 marches

(suite…)

C’est aussi Beaucaire… Le quartier de la Moulinelle
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

a1

(suite…)

Beaucaire bilan 2014-2016 : le territoire agricole
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Beaucaire, commune de 8500 ha dont 90% en zone rurale

L’ancien encadrement des services techniques opérationnels a disparu depuis 2014, soit mis au placard, soit parti dans d’autres collectivités.

Le Maire habite Nîmes, le premier adjoint à Vallabrègues, l’adjoint à l’agriculture et à l’environnement à Bernis. Il y a donc méconnaissance du territoire.

La mairie de Beaucaire a refusé d’adhérer au dispositif mis en place par la CCBTA pour lutter contre les incivilités (brigade de l’environnement). La police municipale est occupée à d’autres tâches, elle est peu présente en campagne. (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Article du Midi Libre du 10 décembre 2016

conf-de-presse-2016-ml

La Mairie, la CCBTA et le quartier de la Moulinelle
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

A la suite de la récente réunion publique de la CCBTA à laquelle Rose-Marie Cardona a assisté, comme elle le fait régulièrement depuis 2008, Réagir pour Beaucaire prend position :

Lors du dernier bureau délibératif de la CCBTA, Julien Sanchez et Jean-Pierre Fuster ont refusé de voter la définition des zones d’activité de la communauté de communes.

non

Une de leurs demandes est d’en exclure le Centre Commercial de la Moulinelle, alors que les Milliaires et la zone Domitia en font partie. Or la CCBTA qui avait prévu de prendre à sa charge la rénovation de ce centre pour une somme estimée entre 500 et 800 000€ s’est empressée de prendre acte du refus du maire de Beaucaire et a renoncé à l’opération. Les crédits destinés à l’origine à Beaucaire iront à d’autres communes plus soucieuses du bien-être de leurs habitants, de TOUS leurs habitants !

La Moulinelle fait partie des Quartiers Prioritaires de la Ville. Rien n’a été fait pour ces quartiers de la part de la mairie : pas de mise en place des Conseils Citoyens pour savoir ce que les habitants proposent, destruction des structures existantes (Relais Jeunes, Café des Parents, foyer socio-culturel…), pas de réhabilitation de l’habitat. (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

 

 Observations de l’association RPB concernant la  révision générale du PLU de  Beaucaire

Monsieur le Commissaire enquêteur, veuillez recueillir, par le présent courrier,  nos observations concernant la révision générale du PLU de la ville de Beaucaire

A – Observations sur les OAP :

OAP Quartier Gaudon – 120 logements plus les logements existants.

plu1

 

La densification de ce quartier  est en cohérence avec le projet de la ville de ne pas gaspiller les surfaces urbanisables disponibles mais pose des contraintes qui ne nous semblent pas correctement prises en compte par le règlement et le projet d’aménagement.

Observations générales :

Réseau viaire :

Un maillage viaire entre les différents sites serait souhaitable pour des raisons de sécurité (incendie, accès route de Nîmes), afin de favoriser la circulation interne du quartier sans passer par les accès principaux peu adaptés (chemin de Gaudon, route de Nîmes) et pour favoriser les déplacements doux à l’intérieur du quartier. (suite…)

Projet SUD CANAL: dossier amiante
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Projet immobilier « Sud  Canal » : le Maire FN de Beaucaire se prend les pieds dans le tapis avant même le  premier coup de pioche.

Coût supplémentaire pour les Beaucairois:

environ 200 000 € (mis à jour le 26 février 2017)

Ce devait être la réalisation phare du premier mandat de Julien Sanchez, une vitrine destinée à prouver à tous que le FN sait gérer une ville et cela commence par un retentissant  fiasco sur fond de graves atteintes au code du travail, au code de l’environnement et la mise en danger d’employés municipaux lors du chantier de démolition des cabanons des anciens jardins familiaux de la ville.

DSC_0057

Un cabanon épargné sur parcelle AH 65

Lorsque le 12 février 2016, la ville résilie les contrats qui la lient aux utilisateurs des jardins familiaux situés au lieu-dit « La ville », il s’agit de reprendre la main sur les terrains qui doivent accueillir son grand projet  immobilier  « Sud Canal » et faire place nette  avant le démarrage du projet de construction de nouveaux logements de « qualité » destinés à attirer  une  population plus aisée à Beaucaire.

Sur le terrain se dresse une trentaine de cabanons, faits de bric et de broc, construits au fil du temps par les usagers des jardins.

Détruire ces cabanons, souvent recouverts par des tôles d’amiante-ciment, ne devait pas poser de problèmes particuliers  mais la ville décide de se passer des services, normalement obligatoires,  d’une société spécialisée dans le désamiantage et lance, le 24 mars 2016,  les engins de chantiers  à l’assaut des cabanons de la parcelle AH 12… et de leurs tôles d’amiante-ciment.

(suite…)

Projet Sud Canal : Beaucaire droit dans le mur ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Le Maire l’a annoncé le 24 mars 2016 : le projet Sud Canal est lancé avec pour objectif de réaliser 500 nouveaux logements en habitat collectif, accompagnés d’aménagements publics et éventuellement de commerces dans les 4 ans. De toute évidence, Sud Canal est la grande pensée du règne. Le Projet avec un grand P, le seul véritable d’ailleurs, qui accapare moyens et efforts, quitte à négliger le reste, tout le reste !
Les précédentes municipalités avaient déjà acquis plusieurs parcelles dans ce secteur. Le maire a maintenant décidé d’acquérir  deux nouvelles parcelles pour 1.000.000 €(suite…)

Jardins familiaux : un enfumage de plus !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Lors du conseil municipal du 9 mars 2016  a été présentée à l’assemblée municipale une délibération proposant le transfert de la gestion des jardins familiaux au CCAS de Beaucaire.

Cette proposition peut paraître pertinente quand on connaît le rôle du CCAS mais, si l’on creuse un peu ce dossier,  force est de  constater que, 2 ans après l’arrivée de Julien Sanchez à la Mairie, les jardins familiaux  sont à l’abandon et qu’aucune des 28 parcelles n’est travaillée.

Pourtant, début 2015, de très nombreuses demandes d’attribution avaient été présentées  et M. Sanchez, qui écrivait, en 2014,  dans son programme électoral,  « Nous poursuivrons l’expérience des jardins familiaux », appuie sa délibération par : « … Ce volet social est d’autant plus important que les jardins constituent un lieu de rencontres et de convivialité autour d’une passion commune ».

 

Jardins familiaux  (small)

Les jardins familiaux à Beaucaire

Un tel écart entre déclarations d’intention d’un politicien  et la réalité des réalisations nous font fortement douter de sa sincérité ! Des éléments concrets étayent ce sentiment… (suite…)

Un élu irresponsable
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Julien Sanchez, Maire Front National, est au pouvoir à Beaucaire depuis 22 mois et on pourrait penser qu’il assume son rôle de gestionnaire.

Hélas, on ne peut que rester stupéfaits de le voir fuir régulièrement ses responsabilités et essayer de masquer son manque d’ambitions pour la ville par de puérils : « Ce n’est pas de mon ressort! Adressez-vous à… ! »

On pourrait  aussi penser, au vu des arguments qu’il avance, qu’il n’a effectivement pas le pouvoir de prendre certaines décisions. Une analyse de quelques cas emblématiques  démontre que  Julien Sanchez  choisit délibérément de ne pas s’exposer personnellement  sur des dossiers importants pour les  Beaucairois.

Ces dérobades répétées présentent l’avantage  politique évident (suite…)