Et 11 qui font 14

Nous l’avons évoqué dans notre lettre du mois dernier, Monsieur le Mairie annonçait lors du débat d’orientation budgétaire une augmentation prévisionnelle de la taxe d’habitation et de la taxe sur le foncier bâti pour 2010 de 11%. En fait, suite au dernier Conseil Municipal qui a donné lieu au vote du budget 2010, il faudra plutôt compter sur une augmentation globale de 14,7% en ce qui concerne le foncier bâti. En effet si le taux d’imposition, voté par la commune augmente effectivement de 11%, la base, décidée par l’Etat, augmente quant à elle de plus de 3%. Comme chacun sait, cette taxe n’est pas indexée sur les revenus. Elle touchera donc de plein-fouet les propriétaires modestes nombreux à Beaucaire tandis que les nantis seront protégés, une fois n’est pas coutume, par le bouclier fiscal cher à M. Sarkozy. Et je ne parle pas de ceux qui payent 100€ de taxe foncière pour un hôtel particulier en centre-ville… Et tout cela pourquoi ? Pour investir ? Certainement pas, le montant des dépenses d’investissement par habitant est de 28% inférieur à celui de la moyenne nationale des communes de même taille. Les explications sont plus à rechercher bien entendu dans les dépenses somptueuses de ces deux dernières années, mais aussi dans l’inflation irresponsable des frais de personnel dont le montant est quant à lui est supérieur de 14% à celui de la moyenne nationale (source : Ministère de l’Intérieure – Direction Générale des collectivités.

Concours d’injures

Dans le cadre de sa vocation culturelle, RPB vous propose un petit jeu concours. Répondez à la question ci-après directement sur notre site. Les trois premières bonnes réponses reçues gagneront une bouteille de vin BIO. Alors à vos souris !!! Donc de quelle célèbre œuvre littéraire est issu l’extrait truculent suivant ?

Tu es un salaud !!!
Tu es laid de l’intérieur !!!

Réponse 1 : La guerre des boutons

Réponse 2 : Le petit Nicolas

Réponse 3 : Le procès-verbal du dernier Conseil Municipal de la Ville de Beaucaire

La belle beaucairoise ou la belle arlésienne ?

Depuis 2 ans la municipalité, par la voix de Françoise Vidal, parle de déplacer les écoles Maternelle du Château et Primaire Nationale dans un bâtiment au-delà du canal. Outre le fait que ces écoles du centre ville sont vétustes, inadaptées (voir les toilettes de la rue Nationale, les bords de fenêtre qui se délitent, les locaux à volumes désuets…), la ville qui se développe a besoin de salles de classe, d’équipements permettant les exercices physiques ou l’utilisation des technologies actuelles de l’information et de la communication. Aux équipes éducatives volontaires et impliquées qui soulignent leurs besoins actuels, l’adjointe à l’enseignement demande de patienter, leur dit que le dossier avance… Quelle que puisse être sa bonne volonté, et malgré l’article du Midi Libre faisant la liste ô combien exhaustive des projets urbanistiques de la majorité Bourbousson, nous ne voyons rien venir. Au budget 2010 rien n’est prévu, pas la plus petite étude préliminaire. Quand on sait qu’entre la décision politique de lancer ce genre de projet et l’inauguration il s’écoule en général cinq ans, on mesure les dimensions du fossé qui sépare les effets d’annonce des élus et la réalité vécue par les élèves du centre ville. Alors ce temps « long » sera-t-il mis a profit pour consulter toutes les parties prenantes (enseignants, parents d’élèves etc.) afin de concevoir un projet au plus près des besoins réels ? Nous en doutons…

Rendez-vous

Le 20 mai : débat public sur les délégations des services publics d’eau potable, d’assainissement collectif et individuel à Beaucaire

Le 13 juillet : fête des libertés avec le groupe ADIOS AMORES à la base nautique.