Spécial Budget Primitif 2009

Le Budget Primitif (BP) quésaco ?

Non cela n’a rien à voir avec notre appréciation de la qualité du budget élaboré par la majorité municipale, encore que… En fait il s’agit de l’acte politique majeur de l’année puisque c’est, ni plus ni moins, la traduction financière des orientations et des priorités que l’équipe Bourbousson souhaite impulser. On parle de primitif car il ne s’agit que d’une prévision. Donc lors du Conseil municipal du 27 mars dernier, le vote du BP 2009 était à l’ordre du jour. Le budget d’une commune se décompose en une section de fonctionnement qui sert à financer entre autres l’entretien du patrimoine communal (routes, bâtiments etc.), les salaires des employés municipaux, les frais financiers (intérêts) et une section d’investissement qui sert à l’achat de matériel et à la réalisation des travaux. La loi impose un budget équilibré, c’est-à-dire que la somme des dépenses soit égale à celle des recettes. Les principales recettes de fonctionnement sont les impôts locaux, la taxe professionnelle et les dotations de l’Etat. L’excédent de fonctionnement, c’est-à-dire la différence entre les recettes et les dépenses de cette section, peut être affecté au budget d’investissement. C’est un peu comme un ménage qui économise tous les mois sur ses dépenses courantes pour faire construire, c’est-à-dire investir. Les principales recettes d’investissement sont les subventions (Etat, Conseil général, Conseil régional, Europe, CAF), l’excédent de fonctionnement, sans oublier les emprunts. Donc vous voilà maintenant experts en finances municipales. On peut donc passer au décryptage.

Le BP 2009 : un budget bling-bling

La section de fonctionnement ce sont 21,3M€ en 2009 contre 20,7 en 2008, la section d’investissement ce sont 6,7M€ contre 6 en 2008. Avec de tels chiffres nous voilà bien avancés. Je vous propose donc les suivants à titre d’illustration de notre ressenti :

  • Montant des subventions pour la culture équestre, taurine et les festivités : 1,3M€
  • Acquisition de matériel et travaux dans les écoles : 0,15M€

C’est aussi un excédent de fonctionnement divisé par 2 et qui passe de 2,5 à 1,2M€, ce qui sous-entend une capacité d’investissement réduite d’autant. Enfin, on remarquera le recours à l’emprunt qui grimpe en flèche, passant de 0,04 à 2,7M€. Vous l’aurez compris, les services publics de base ne sont pas la priorité de cette municipalité qui leur préfère le grand spectacle, quitte à s’endetter durablement. Enfin, méfiez-vous, car grand spectacle ne veut pas dire « grand public » donc accessible à tous les Beaucairois : ainsi pour voir Patriiiick dans les arènes, il vous faudra débourser 39€ minimum et il n’y aura même pas de mise à mort !!! On en regretterait presque l’ère Cellier-André avec son concert d’Higelin gratuit place de la Mairie.

Agenda

1er mai : grande mobilisation citoyenne et inter-syndicale pour la défense de l’emploi, du pouvoir d’achat et des services publics

28 mai à 20h30 : projection-débat du film « Nos enfants nous accuserons » au cinéma le Tarascon organisée par Réagir Pour Beaucaire

13 juillet : fête des libertés au pré organisée par Réagir Pour Beaucaire

La poule ou l’œuf ?

En 2008, la Municipalité a lancé ou poursuivi des opérations initiées à la fin du mandat de l’équipe sortante. En voici quelques-unes qui font l’objet d’ajustements budgétaires inquiétants dans le cadre du BP 2009 :

  • Restauration de la Maison gothique : budget initial 1,5M€ + 0,8 au BP 2009 soit 2,3 M€
  • Création d’une crèche municipale : budget initial 0,9M€ + 1 au BP 2009 soit 1,9M€
  • Viabilisation du terrain d’assise du nouveau bâtiment du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) : budget initial 0,66M€ + 0,6 au BP 2009 soit 1,26M€

En bref, des coûts d’opération qui augmentent de 50 à 100% en un an. Alors à votre avis, s’agit-il de projets mal ficelés par Cellier-André ou mal maîtrisés par Bourbousson ? Peut-être bien les deux mon capitaine.

Votre humble serviteur – Francis FOUSSARD