Après les “rois fainéants” (sic), voici les “rois arrogants”

Ils se targuent de leur participation aux salons de tourisme en Europe : le Château de Beaucaire est l’unique monument de la région fermé les jours fériés et durant les vacances de Noël.

Ils plastronnent “Nouvelle signalétique urbaine, pour mieux circuler dans votre ville” : deux larges boulevards rénovés sans pistes cyclables, pourtant obligatoires depuis la loi LAURE de 1996.

Ils prétendent “donner un nouvel élan à la ville, en associant son potentiel patrimonial et commercial” : les voilà qui bradent des terrains mitoyens de la zone commerciale route de Nîmes pour y créer encore des locaux commerciaux, alors que de nombreuses surfaces restent vacantes au Forum et au cœur de la ville !
Conséquence concrète : l’opticien de la rue Nationale quitte le centre-ville.

Ils pérorent du haut de leur estrade et jugent accessoire l’avis des Beaucairois : la réunion publique du 4 février sur le Plan local d’urbanisme, enjeu majeur pour l’avenir de la ville, n’a fait l’objet que d’une maigre publicité dans la presse.

Les élus de gauche : Rose-Marie CARDONA, Claude DUBOIS et Christiane ROTT