Chers ami(e)s, chers électeurs(trices), vous m’avez demandé de vous représenter au conseil municipal de notre ville en mars 2008 puis en mars 2014, ce que j’ai fait avec plaisir et passion.

Constatant depuis quelque temps :

– que l’exercice de la démocratie à Beaucaire consiste à réunir dans un bureau quelques jeunes gens venus d’on ne sait où autour du maire élu en 2014, parfois de son premier adjoint et de son chef de cabinet, tous trois étrangers à la ville et professionnels de la politiques,

– que les commissions de travail se résument à réunir une heure avant le conseil municipal quelques conseillers municipaux pour aborder à la va-vite les sujets mis à l’ordre du jour dudit conseil sans pouvoir en modifier le contenu (un délai de 5 jours est nécessaire pour transmettre l’ordre du jour définitif du conseil municipal aux conseillers municipaux),

– qu’il n’y a de ce fait aucune réunion de travail en commission entre élus, majorité et oppositions confondues, notamment sur l’élaboration du futur PLU de la commune,

– que les conseils municipaux sont désormais convoqués en semaine, à 10 heures du matin, alors que les gens travaillent, et qu’il est ainsi très difficile
1) pour les conseillers municipaux de se libérer (7 conseillers municipaux d’opposition sur 10 travaillent alors que ceux de la majorité sont pour la plupart soit retraité(e)s, soit inactifs, soit sans profession)
2) pour le public d’assister à sa guise aux débats, ce qui implique que la publicité de ceux-ci est altérée.

– que dans ce contexte je ne suis qu’une boîte à lettres recevant les convocations au conseil municipal et aux manifestations organisées par la ville ou par des particuliers (récupérées par la ville à des fins de propagande),

– qu’il faut penser à préparer l’avenir.

J’ai décidé, après en avoir discuté avec quelques-uns d’entre vous, de démissionner du conseil municipal. Je sais que nombre d’entre vous sont choqués, voire peinés par cette décision, j’espère que les éléments ci-dessus vous permettront d’avancer dans votre réflexion.

Le travail en conseil municipal ne consiste plus désormais en une opposition constructive, mais à un face-à-face stérile avec le rouleau compresseur du totalitarisme et de la propagande. Homme de dossier, je ne suis pas prêt pour ce travail. C’est pourquoi il est mieux pour moi de passer la main.

Bien entendu je continuerai à œuvrer au sein de l’équipe de Réagir pour Beaucaire qui sera représentée au conseil municipal par Rose-Marie Cardona dans un premier temps, puis par Luc Perrin, en tenant compte de l’ordre de la liste.

Merci pour votre confiance et votre compréhension.

Claude Dubois

Rose-Marie-Cardona-RPB

La parole de gauche sera toujours dite en conseil municipal de Beaucaire.