Services publics
Choisir l'affichage :
La gestion nocive du personnel municipal par le FN
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

D’après le maire tout va bien. La prime de présence qu’il a décidé d’appliquer pour les agents de la ville peu de temps après son élection serait efficace. Ne trouve-t-on pas sur le site de la ville ce grand moment d’autosatisfaction dont Sanchez a le secret : « La mesure a engendré une baisse de 30% de l’absentéisme de 2015 à 2016 et a parallèlement fait faire une économie de plus de 20.000€ annuels aux Beaucairois. Une mesure saluée par une grande majorité des employés de la ville que nous remercions pour leur grand sens du service public. ».

Des chiffres rapportés par une journaliste de France 3 dans une édition du 19/20 sans aucune vérification, « confirmés » par des agents complaisants et le tour est joué.

Sauf que la lecture des rapports sociaux 2013 et 2015 (rapports établis par la collectivité et présentés au comité technique) permet de douter de cette version idyllique où finalement seul l’argent et l’appât du gain motiverait les agents d’une ville de 16 000 habitants.

Qu’on en juge :

Alors que le nombre d’agents diminue de 12 % entre ces deux périodes, le nombre d’arrêt maladie explose en augmentant de 53 % !

Plus grave, sur la même période, le nombre de jours d’arrêt provoqués par un accident du travail fait un bon de 23 %.

Tous ces chiffres ne sont-ils pas le reflet d’un profond malaise chez les employés d’une collectivité où le maire, quand il n’est pas en campagne électorale, cumule aussi les fonctions d’adjoint au personnel et d’adjoint aux finances.

Dans une période où le FN prétend à un ancrage populaire et se revendique le premier parti de France chez les ouvriers (faux car le premier parti chez les ouvriers est celui des abstentionnistes) , on mesure l’imposture au regard du mépris du maire FN de Beaucaire vis à vis de ses agents qui sont en grande majorité des fonctionnaires de catégorie C.

Monsieur le Maire fait de la rétention... de documents administratifs !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Suite à différentes alertes signalant des problèmes au sein du personnel municipal et pour mieux comprendre la situation des employés de la ville de Beaucaire, Rose Marie Cardona, élue RPB au conseil municipal, demandait  le 26 janvier 2017  à Monsieur Sanchez  la communication des bilan sociaux 2013 et 2015 de la ville de Beaucaire

Le bilan social, document administratif communicable à toute personne,  fait  un état des lieux de la situation du personnel dans son ensemble. Il permet également :

  • d’être informé sur les conditions de travail ;
  • de repérer les problèmes, l’absentéisme ;
  • d’engager une analyse de la situation sur des éléments objectifs ;
  • de chercher des pistes d’amélioration.

Et dehors du cas général qui précise que tout citoyen peut avoir accès aux documents administratifs, RPB avait pris la peine de se renseigner sur la communicabilité du bilan social d’une Commune. La réponse est confirmée  par de multiples avis rendus par la CADA :

Un Maire DOIT mettre à disposition le bilan social de sa commune à qui le demande ! (suite…)

C’est aussi Beaucaire… Le quartier de la Moulinelle
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

a1

(suite…)

Beaucaire bilan 2014-2016 : le territoire agricole
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Beaucaire, commune de 8500 ha dont 90% en zone rurale

L’ancien encadrement des services techniques opérationnels a disparu depuis 2014, soit mis au placard, soit parti dans d’autres collectivités.

Le Maire habite Nîmes, le premier adjoint à Vallabrègues, l’adjoint à l’agriculture et à l’environnement à Bernis. Il y a donc méconnaissance du territoire.

La mairie de Beaucaire a refusé d’adhérer au dispositif mis en place par la CCBTA pour lutter contre les incivilités (brigade de l’environnement). La police municipale est occupée à d’autres tâches, elle est peu présente en campagne. (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Article du Midi Libre du 10 décembre 2016

conf-de-presse-2016-ml

La Mairie, la CCBTA et le quartier de la Moulinelle
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

A la suite de la récente réunion publique de la CCBTA à laquelle Rose-Marie Cardona a assisté, comme elle le fait régulièrement depuis 2008, Réagir pour Beaucaire prend position :

Lors du dernier bureau délibératif de la CCBTA, Julien Sanchez et Jean-Pierre Fuster ont refusé de voter la définition des zones d’activité de la communauté de communes.

non

Une de leurs demandes est d’en exclure le Centre Commercial de la Moulinelle, alors que les Milliaires et la zone Domitia en font partie. Or la CCBTA qui avait prévu de prendre à sa charge la rénovation de ce centre pour une somme estimée entre 500 et 800 000€ s’est empressée de prendre acte du refus du maire de Beaucaire et a renoncé à l’opération. Les crédits destinés à l’origine à Beaucaire iront à d’autres communes plus soucieuses du bien-être de leurs habitants, de TOUS leurs habitants !

La Moulinelle fait partie des Quartiers Prioritaires de la Ville. Rien n’a été fait pour ces quartiers de la part de la mairie : pas de mise en place des Conseils Citoyens pour savoir ce que les habitants proposent, destruction des structures existantes (Relais Jeunes, Café des Parents, foyer socio-culturel…), pas de réhabilitation de l’habitat. (suite…)

Après deux ans de mandat FN, où en est la sécurité à Beaucaire ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Après deux ans de mandat FN, où en est la sécurité à Beaucaire ?

Davantage de caméras et de policiers municipaux. Mais les mêmes incivilités (voitures brûlées, rues envahies de poubelles …) et les mêmes délinquances : dealers vendant au vu et au su de tout le monde,

commerce

et récemment tir sur des jeunes dans la rue.

Le maire lance son anathème sur certains commerçants, mais, rappelant ses anciens arrêtés municipaux, il confond sciemment les rues et les lieux. En effet , seules les rues Nationale et Ledru Rollin situées à l’ouest de la ville étaient visées par les arrêtés de juin 2015. La rue Eugène Vigne, située à l’est, n’était pas alors concernée. (suite…)

Projet SUD CANAL: dossier amiante
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Projet immobilier « Sud  Canal » : le Maire FN de Beaucaire se prend les pieds dans le tapis avant même le  premier coup de pioche.

Coût supplémentaire pour les Beaucairois:

environ 200 000 € (mis à jour le 26 février 2017)

Ce devait être la réalisation phare du premier mandat de Julien Sanchez, une vitrine destinée à prouver à tous que le FN sait gérer une ville et cela commence par un retentissant  fiasco sur fond de graves atteintes au code du travail, au code de l’environnement et la mise en danger d’employés municipaux lors du chantier de démolition des cabanons des anciens jardins familiaux de la ville.

DSC_0057

Un cabanon épargné sur parcelle AH 65

Lorsque le 12 février 2016, la ville résilie les contrats qui la lient aux utilisateurs des jardins familiaux situés au lieu-dit « La ville », il s’agit de reprendre la main sur les terrains qui doivent accueillir son grand projet  immobilier  « Sud Canal » et faire place nette  avant le démarrage du projet de construction de nouveaux logements de « qualité » destinés à attirer  une  population plus aisée à Beaucaire.

Sur le terrain se dresse une trentaine de cabanons, faits de bric et de broc, construits au fil du temps par les usagers des jardins.

Détruire ces cabanons, souvent recouverts par des tôles d’amiante-ciment, ne devait pas poser de problèmes particuliers  mais la ville décide de se passer des services, normalement obligatoires,  d’une société spécialisée dans le désamiantage et lance, le 24 mars 2016,  les engins de chantiers  à l’assaut des cabanons de la parcelle AH 12… et de leurs tôles d’amiante-ciment.

(suite…)

Un élu irresponsable
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Julien Sanchez, Maire Front National, est au pouvoir à Beaucaire depuis 22 mois et on pourrait penser qu’il assume son rôle de gestionnaire.

Hélas, on ne peut que rester stupéfaits de le voir fuir régulièrement ses responsabilités et essayer de masquer son manque d’ambitions pour la ville par de puérils : « Ce n’est pas de mon ressort! Adressez-vous à… ! »

On pourrait  aussi penser, au vu des arguments qu’il avance, qu’il n’a effectivement pas le pouvoir de prendre certaines décisions. Une analyse de quelques cas emblématiques  démontre que  Julien Sanchez  choisit délibérément de ne pas s’exposer personnellement  sur des dossiers importants pour les  Beaucairois.

Ces dérobades répétées présentent l’avantage  politique évident (suite…)

Communication bien ordonnée commence par soi-même ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

A l’automne 2014, le Maire  vire le webmaster en poste en affirmant que : « La mise à jour du site internet  ne demandant que peu de connaissances et ne prenant en l’état actuel du site internet que très peu de temps, il est proposé au conseil municipal la suppression du poste actuel de webmaster afin de poursuivre la gestion en bon père de famille de la ville…« .

En même temps, il embauche un directeur adjoint de communication,  certainement beaucoup plus payé que le webmaster,  chargé d’offrir une plus grande réactivité au service de communication de la ville. (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

préférence1

On attribue à Jean-Marie Le Pen ces propos : « Je préfère ma fille à mes amis, mes amis à mes voisins, mes voisins à mes compatriotes, mes compatriotes aux Européens« .

Imaginons un instant qu’un élu de la République applique cette maxime à la gestion d’une ville : quoi de plus naturel alors que notre élu privilégie son conjoint sur un des postes les mieux payés de la ville, une place de direction de cabinet par exemple !

Il pourrait aussi recruter comme chef de cabinet, sans se poser de question sur ses compétences réelles, l’ancienne assistante de son collègue député : être cadre du parti de notre élu serait la seule “qualité” requise. (Lien vers article Mediapart)

Quant au choix des prestataires travaillant pour la ville, notre élu pourrait, par exemple,  coopter un membre de son parti qui avait  préparé les candidats frontistes avant les élections. Si on applique la logique de la préférence, ce serait tout naturel de penser à lui et à sa société, créée opportunément entre les deux tours de l’élection municipale, pour une mission d’audit financier : pourquoi gaspiller son temps à mettre d’autres sociétés en concurrence ? (Lien vers article Mediapart)

(suite…)

Quand Julien nous fait du Jean-Marie...
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

M. « Saintchez », défenseur de l’occident chrétien depuis sa croisade du 15 août, nous montre sa conception de l’humanisme quand il parle des « élèves allophones » de Beaucaire. C’est du F-Haine lourdingue qu’il nous assène mais, au fond, ce n’est ni surprenant ni nouveau : Jean-Marie André, il y a une vingtaine d’années, tenait ce genre de propos.

Il est vrai qu’il y a des élections sénatoriales dans l’air et toutes les manipulations sont alors possibles. (suite…)