Appontement pour paquebot : la mairie de Beaucaire en rade

Du 31 octobre au 30 novembre 2011, une enquête publique a eu lieu dans la plus grande discrétion sur la commune de Beaucaire.

A titre d’exemple celle-ci ne figurait pas sur le site internet de la commune.

Ceci s’est traduit par le fait que seulement deux observations ont été enregistrées sur le registre d’enquête publique dont l’une concernait la ferme photovoltaïque.

Les élus de Beaucaire n’ont pas été consultés, la commune n’a pas donné d’avis sur ce dossier. C’est d’autant plus regrettable que des intérêts pour la commune sont en jeu dans ce projet impactant le territoire communal sans que nous en tirions le moindre bénéfice.

Le 25 janvier 2012, un arrêté interdépartemental autorisait la réalisation d’un appontement pour paquebots à passagers sur la seule commune de Tarascon.

Cette commune n’a aucun accès direct au fleuve si ce n’est au droit de son château dont le mur ouest jouxte le Rhône.

En effet, le territoire de la commune de Beaucaire s’étend sur la rive gauche du fleuve jusqu’à la limite des plus hautes eaux soit environ une vingtaine de mètres au droit des travaux en cours.

Ceci est attesté par les documents graphiques officiels tel que cadastre et PLU (section AE de la commune de Beaucaire) et apparaît nettement au travers d’outils modernes de travail tels Google earth, Google maps.

Dans la presse locale, le 4 mars 2012, nous apprenions que ce projet « mûrit » depuis 2007 de l’autre côté du Rhône, au sein de la mairie de Tarascon. La moindre des convenances aurait été d’associer dès le départ la commune de Beaucaire à cette longue maturation sauf à vouloir bénéficier de l’exclusivité des retombées économiques de cet appontement (tourisme, taxes, indemnités compensatrices…).

Depuis environ un mois, deux énormes pelles mécaniques creusent le territoire de la commune de Beaucaire en rive gauche du Rhône sans autorisation puisque seule la commune de Tarascon est citée dans l’arrêté préfectoral n°53-2011 EA du 25 janvier 2012.

Dans l’intérêt de la commune de Beaucaire et des Beaucairois, nous vous demandons de saisir au plus tôt le Tribunal administratif afin de demander l’annulation de l’arrêté préfectoral précité. Les délais sont très courts.

Dans un deuxième temps nous vous demandons de tout mettre en œuvre pour que les retombées touristiques et financières de cet appontement soient partagées entre les deux communes.