Fusion des commissariats – Le Maire jette l’éponge

Depuis le 1er juillet Beaucaire a intégré la Circonscription Interdépartementale de Sécurité Publique (CISP) Gard-Bouches du Rhône. En clair la fusion des commissariats de Beaucaire et de Tarascon est effective. M. le Maire s’est donc plié docilement à la volonté du Gouvernement en essayant de limiter les «dégâts». Résultat il ne restera à Beaucaire qu’un commissariat subdivisionnaire composé d’un effectif de douze personnes. Un commissariat en sursis car tous les policiers le savent, un commissariat de douze personnes n’est pas viable en raison des contraintes logistiques comme celles relatives au stockage des armes.

Hasard du calendrier, à l’heure où nous écrivons ces lignes, la Cour des Comptes présente un rapport intitulé «L’organisation et la gestion des forces de sécurité publique». Ce rapport indique que sur sur la période 2002-2010, l’Etat a «consacré des moyens croissants budgétaires, technologiques et humains» à la politique de sécurité publique. Or la Cour des Comptes constate « des moyens en diminution» depuis 2009 et critique la gestion des services de police, qui «se fait par objectifs en fonction des statistiques».

Le rapport met aussi en évidence le «rôle grandissant des polices municipales», le manque de policiers sur le terrain, les hausses de violences faites aux personnes, l’efficacité contestable de la vidéosurveillance, ou encore baisse drastique des moyens des forces de sécurité. Il semble que l’enquête de la Cour des Comptes ait été effectuée à Beaucaire…

Mais rassurez vous, comme l’avait dit le Préfet, nous pourrons compter sur les renforts d’Arles voire de Marseille pour des interventions encore plus rapides et efficaces.

Alors croyez-le, les trafiquants n’ont qu’à bien se tenir !