Voici reproduite dans son intégralité la lettre envoyée à Monsieur Damien ALARY, Président du CONSEIL GENERAL et à Monsieur Jacques Bourbousson maire de Beaucaire qui a pour objet une demande de déplacement du buste d’Eugène Vigne dans l’établissement scolaire qui porte son nom.

Beaucaire, le 10 septembre 2010

Monsieur le Président,

Attendu depuis de nombreuses années, le Collège Eugène Vigne vient de recevoir ses premiers élèves.

Le magnifique établissement porte le nom d’un Beaucairois illustre et généreux. En effet, bien avant Jules Ferry et ses lois, il fut un des précurseurs de la laïcité et de la gratuité scolaire et ce sous le Second Empire, dans des conditions très difficiles.

Ne se satisfaisant pas de bonnes paroles, il rédigea en 1875 son testament par lequel il léguait à la Ville de Beaucaire une somme d’argent destinée à la construction d’une « Ecole primaire supérieure » exclusivement gratuite et laïque. Cette école vit le jour en 1882, dans les locaux de celle de la Condamine où elle cohabita jusqu’en 1961, date à laquelle fut inauguré le Cours complémentaire du Sizen.

En 1882, grâce à Eugène Vigne, Beaucaire eut, avec Nîmes, la première « école primaire supérieure » du département du Gard.

Dans son testament, Eugène Vigne instituait en outre des prix en argent destinés à « stimuler le zèle des Beaucairois en matière de diffusion de l’instruction ». Ces prix permettaient, à l’origine, à une famille modeste de pouvoir assumer une partie non négligeable des frais de scolarité annuels d’un élève.

Afin d’honorer la mémoire de ce grand bienfaiteur, nos anciens édiles ont fait sculpter un buste en bronze d’Eugène Vigne et l’ont érigé sur le cours Gambetta. En 2002, lors des travaux d’aménagement du cours en aire de stationnement, le piédestal a été détruit et la statue reléguée rue Jean Moulin à l’entrée de l’école de la Condamine. Cette malheureuse initiative risque de plonger dans un oubli définitif ce grand Beaucairois (il est à noter qu’un buste d’Eugène Vigne existe déjà dans le gymnase de cet établissement).

Nous pensons qu’aujourd’hui Eugène Vigne serait fier de sa ville, de ce magnifique établissement et de voir son rêve réalisé. Sa statue mérite bien un meilleur emplacement et pour lui rendre justice, nous vous demandons, Monsieur le Président, de bien vouloir faire transférer, en accord avec Monsieur le Maire de Beaucaire, le buste d’Eugène Vigne dans l’enceinte du nouveau collège, en un lieu que vous choisirez, et qui soit visible de tous les collégiens afin de ranimer la mémoire d’un personnage qui a su mettre en accord ses principes et ses actes, et grâce auquel l’Ecole pour Tous s’est inscrite dans la vie et a contribué à la formation de citoyennes et de citoyens conscients et éduqués.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations les plus distinguées.

Pour les conseillers municipaux de gauche

Christiane ROTT

Rose-Marie CARDONA

Claude DUBOIS

Conseillers municipaux de Beaucaire