M. Jean Belbourboul est excédé. Maire d’une petite bourgade, il est harcelé par son opposition qui demande des comptes à l’entreprise Delo qui gère son réseau d’eau et d’assainissement. Ça fait maintenant 4 ans que ça dure et il en a marre de ces conseils municipaux qui s’éternisent à discuter chiffres, objectifs non atteints. Faut dire qu’il n’entend pas grand-chose à tout cela. Lui, il est proche des gens. Il connaît la valeur d’un chèque de 15 000 € que lui verse Delo pour organiser sa grande kermesse annuelle.

Alors quand son directeur des services (celui de la communauté de communes car il préside aussi cette instance) déboule dans son bureau pour lui annoncer la fin de ses ennuis, il plisse les yeux et tend l’oreille.

Ecoute, Jean,

lui dit-il,

j’ai la solution à tes problèmes d’eau. Tu crées une SPL que tu présides, tu lui confies la gestion des services d’eau et d’assainissement au niveau intercommunal et finis les ennuis, pas d’appel d’offre, elle passe directement et de gré à gré un contrat avec Delo. C’est ce qu’ils ont fait à Brest. Terminées les questions embarrassantes au conseil municipal, tout se passera entre nous !

T’es trop fort !! Allez viens, on va manger chez Simone, depuis que je lui ai refait en enrobé son impasse privée, elle peut rien me refuser.