Réagir Pour Beaucaire écrit au Midi Libre et revient sur la composition des commissions municipales qui ont été renouvelées après les démissions de deux élus de la majorité. Le texte ayant été tronqué lors de sa parution dans la rubrique PAROLES DE DRAC , nous vous livrons l’intégralité de la lettre qui ne se contentait pas de relever les méthodes cavalières de M. le Maire, mais pointait aussi l’absence de culture démocratique au sein de la majorité municipale. Jugez vous même :

Le maire de Marseille a une équipe municipale, le maire de Tarascon a un conseil municipal, le maire de Beaucaire lui, a une majorité municipale. Quand M. Bourbousson invite la population beaucairoise à une inauguration, à une cérémonie, soit il le fait en son nom propre, soit avec ses adjoints et sa majorité. Et depuis peu il n’invite plus aucun élu d’opposition. Plus fort même, quand il dit se battre pour le maintien du commissariat à Beaucaire il y associe sa majorité et les Beaucairois, en excluant l’opposition qui pourtant s’est mobilisée bien avant lui. Monsieur le Maire veut-il ainsi oublier qu’il n’a été élu que par 41 % des Beaucairois et veut-il, dans une croyance enfantine d’un coup de baguette magique, faire ainsi disparaître ceux qui n’ont pas voté pour lui ? Ceci serait anecdotique si une véritable démocratie s’exerçait par ailleurs. Mais les commissions municipales (dont on a réélu récemment et à grand peine les membres suite aux démissions de deux adjoints) soit ne se réunissent pas, soit ne sont que le lieu d’entérinement de décisions prises par ailleurs, en réunions hebdomadaires de la majorité. Le seul intérêt que pourrait trouver l’opposition à un tel comportement antidémocratique est que ce maire et sa majorité prennent l’entière responsabilité de tous leurs faits et actes !