L’histoire de l’immigration à Beaucaire est un éternel recommencement.

Le tout nouveau maire de la ville ne voulait plus voir le Bled depuis sa fenêtre, il a désormais le Bled plus l’Altiplano.

saisonniers latinos

Depuis des lustres, le FN tente de faire croire que les immigrés viennent ici dans le seul but de profiter des minimas sociaux et autre protection sociale. Confronté à la réalité du terrain beaucairois, va-t-il, dans un moment de lucidité, comprendre que cette affirmation simpliste ne correspond pas à la réalité ?

Beaucaire la généreuse est un millefeuille composé des arrivages successifs des Gavots cévenols ou alpins, d’Italiens, de Portugais, d’Espagnols, de Pieds-Noirs, de Maghrébins, de Latinos… tous venus ici pour travailler, soit dans les exploitations agricoles, soit dans le BTP, l’industrie…

Chaque vague migratoire est venue avec sa force de travail mais aussi avec ses travers, la dernière en date n’échappant pas à la règle.

Ainsi avons-nous assisté à l’ouverture d’une maison close (vite fermée) rue Nationale puis à la mise sur le marché de produits exotiques en concurrence avec d’autres venus d’Afrique du Nord.

Rien de nouveau donc sous le soleil beaucairois !

Que peut faire un maire confronté à cette situation?

Mettre en place des structures municipales favorisant l’intégration.

Jusqu’au début des années 1980, Beaucaire parvenait à intégrer ces populations nouvelles à travers les moyens éducatifs mis en place par la mairie.

Puis la droite extrême incarnée par JM André est arrivée aux affaires. Pour masquer son incapacité à gérer, il lui suffisait de désigner l’immigré, de préférence maghrébin, comme cause de tous les maux pour se faire réélire. Il ne s’en est pas privé… et ça marchait !

Ainsi entendait-on les « bonnes âmes beaucairoises » nous expliquer que les Espagnols, les Italiens, les Portugais, « ça n’est pas pareil, ils ont la même religion que nous.». Et l’amalgame « maghrébin-musulman-délinquant » de faire son chemin.

Aujourd’hui, l’arrivée à Beaucaire d’une immigration sud-américaine, catholique, rebat les cartes. Ainsi voit-on des Beaucairois issus de l’immigration maghrébine se tourner vers le FN et son discours xénophobe. Etonnant, non ?

C’est bien connu, en matière d’immigration, le dernier rentré ferme la porte derrière lui.

L’histoire humaine est un éternel recommencement.