Courrier adressé le 29 avril aux représentants locaux et nationaux

des partis et mouvements de gauche

« Creuset de toutes les composantes de la gauche anti-libérale et écologiste, l’association Réagir Pour Beaucaire (RPB) fédère depuis bientôt dix ans des femmes et des hommes tourné-e-s vers l’action locale citoyenne. Nombre d’adhérent-e-s de RPB ont fait la campagne du front de gauche en 2012, celle de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon en 2017.

Depuis mars 2014, loin des grandes déclarations des dirigeants frontistes, le maire FN de Beaucaire applique consciencieusement un programme réactionnaire et dangereux ; ses attaques répétées contre les diverses communautés qui composent notre ville ne laissent pas de doute sur ses intentions et sur le message que portera le candidat frontiste aux élections législatives.

Le score de Jean-Luc Mélenchon à Beaucaire au soir du 23 avril dernier est porteur d’espoir pour l’avenir. Face à la propagande mensongère du maire FN qui ne cesse de dresser les uns contre les autres, c’est une victoire pour tous les militants de Réagir Pour Beaucaire qui combattent le parti d’extrême-droite et sa politique municipale réactionnaire et xénophobe.

Les résultats de dimanche dernier sur Beaucaire

  • Stagnation des voix du FN au premier tour entre 2014 et 2017 malgré une mairie frontiste et un maire hyper-communiquant
  • Doublement du nombre de voix de Jean-Luc Mélenchon entre 2012 et 2017.

ont sans doute à voir avec le travail de fond que nous menons depuis des années au quotidien sur le terrain et au conseil municipal par la voix de notre élue Rose-Marie Cardona qui incarne de fait la seule opposition offensive contre le FN.

C’est pourquoi, fort-e-s de leur mobilisation et de leur expérience, les militant-e-s de RPB interpellent les représentants des mouvements et partis politiques qui se réclament des valeurs de la gauche et de l’écologie pour qu’une candidature unique soit déclarée sur la 1° circonscription du Gard.

A l’heure où les digues entre droite extrême et extrême-droite ont sauté, c’est dans la clarté de son positionnement anti-libéral et écologiste qu’une candidature unique peut donner une perspective d’avenir tant à celles et ceux qui mettent en cause les politiques austéritaires et  l’ultra-libéralisme, responsables du chômage de masse, qu’à celles et ceux qui veulent que la transition écologique s’inscrive enfin à l’agenda de l’Assemblée nationale.

A nos yeux, seule cette stratégie d’union peut avoir concrètement un sens et porter ses fruits. C’est ensemble que nous pouvons gagner ; l’union est notre chance. Dans le cas contraire, nous ne participerions pas à un spectacle de divisions qui nous ferait passer, aux yeux de nos électeurs, pour la gauche la plus bête du monde.

Fraternellement,

Stéphane Linossier, président de l’association Réagir Pour Beaucaire »