Fernand Mohamed Da Silva Gomez                                                                                                Le 23 mai 2015

rue Nationale BEAUCAIRE

Objet : cahier de doléances

 

Monsieur le Maire,

Je suis marié, j’ai trois enfants de 4, 9 et 15 ans et habite à Beaucaire depuis ma naissance. Je suis propriétaire d’une maison dans le centre-ville. Comme c’est la période des declarations d’impôts et des grands week-ends, j’en ai profité pour faire mes comptes.

J’ai appris avec satisfaction dans le dernier bulletin municipal que les impôts baissaient. Je suis donc allé à la recherche des chiffres et me suis muni de ma calculette. Au final, sur le taxe foncière + la taxe d’habitation, ma famille économisera 4 euros et 38 centimes.

J’ai appris dans le même temps -avec un peu moins de satisfaction, je l’avoue- que les temps d’activités periscolaires (TAP) allaient devenir payants à hauteur d’un euro de l’heure, soit trois euros par semaine et par enfant. Donc pour ma famille ce seront six euros que nous serons obligés de dépenser puisque nous n’avons pas de possibilité de faire garder les petits après l’école et parce que dans notre couple les deux parents travaillent. A l’année nous arrivons donc à 210 euros.

Enfin j’ai appris aussi que la subvention au Stade beaucairois avait été divisée par deux et que cela risquait d’entraîner une augmentation de la cotisation. Comme un de mes gamins est passionné de foot et qu’il est au stade depuis des années, je pense qu’il voudra à tout prix continuer. Si je pars de l’hypothèse d’une augmentation de 50 %, nous aurons donc encore 70 euros à sortir.

Récapitulons : 210 + 70 – 4,38 = 275,62 euros/an de dépenses supplémentaires pour notre famille.

J’ai voté pour vous car j’en avais assez de payer pour les autres. Maintenant je comprends que je paie aussi pour moi. Pour être sincère, ce n’est pas tout a fait comme ça que j’avais compris votre programme électoral. Y aurait-il un malentendu ? Je vous remercie par avance pour vos explications.

Bien cordialement

Fernand Momo