Une situation troublante

Le dernier conseil municipal a été l’occasion d’une violente passe d’armes entre M. Bourbousson et l’opposition de droite. L’affrontement avait pour objet une somme de 300.000 € provisionnée par la STATIM, société immobilière qui a piloté la construction du lotissement des Caunelles, et que cette dernière aurait oublié de reverser à la commune…

Dans une intervention émaillée de sous-entendus, M. Ledur avait qualifié cette situation de très troublante.

M. André a répliqué sur le même registre en mettant en cause l’impartialité de la majorité qui n’hésiterait pas à s’engager avec la même société sur un projet d’urbanisation au-delà de la rocade (lieu-dit La Tapie). Et d’affirmer que le surcoût des travaux d’adduction d’eau pour l’alimentation de la nouvelle caserne des pompiers était en lien avec le projet d’extension de la ville derrière la caserne.

Petit rappel. Voilà ce que nous écrivions dans la lettre d’information de janvier 2010 :

Dernier avatar en cours de l’héritage André Cellier, le coût de la viabilisation de la future caserne des pompiers : 1.062.766,80 € ! Cette dépense aurait pu être évitée si la caserne des pompiers s’était implantée dans la Zac de Genestet, déjà viabilisée, lorsque le 18 juin 2007 la municipalité Cellier André a décidé d’implanter la caserne au-delà de la rocade. « Pas d’urbanisation au-delà de la rocade » telle était pourtant la doctrine de la DDE et du PLU de Beaucaire. On ne peut s’empêcher dès lors de s’interroger sur les motivations réelles de cette très coûteuse décision. Lors du dernier conseil municipal certains propos ont éveillé notre attention : une mystérieuse lettre signée par l’ancien maire, un promoteur déjà très actif sur ce secteur, un agriculteur dont les terres jouxtent la caserne… Et si l’implantation de la caserne à cet endroit résultait d’une volonté cachée d’urbaniser le secteur de Saint-Roman après avoir massacré la colline des Caunelles ?

Bonnet blanc, blanc bonnet ?

Braquages dans la ville

Ne dites plus caméras de vidéo-surveillance mais caméras de vidéo-protection. Car protéger le citoyen est la nouvelle mission de cet outil. Avec l’efficacité que l’on sait : trois commerces ont été braqués en quelques jours à Beaucaire au mois de mai…

Réagir Pour Beaucaire le dit depuis sa création : arrêtons de jeter l’argent par les fenêtres (près d’un million d’euros par an pour la maintenance et le personnel mobilisé) et redéployons les forces de police sur le terrain. C’est urgent.

Pour ou contre les Arabes ?

Plus du quart des Beaucairois a voté pour l’extrême-droite au premier tour des présidentielles. Loin des interventions télévisées policées où Marine Le Pen tentait de nous faire croire qu’elle représentait le parti du peuple, qu’en est-il des propos du Beaucairois justifiant son adhésion aux thèses du front national ? Sans vouloir tomber dans la caricature, notre expérience de terrain nous a confrontés régulièrement à ces personnes et nous permet de proposer certains éléments de réponse. Ainsi, le propos frontiste local se résume souvent à la tirade suivante :

La gauche est pour les Arabes, Marine Le Pen est contre, et les Arabes, y’en a marre !

Le débat politique se trouve ainsi réduit à un positionnement en faveur ou en défaveur d’une catégorie à caractère ethnique de la population. Le propos nous révolte naturellement et nous renvoie de fait à une autre révolution, celle de 1789 dont le premier article de son texte fondateur stipule « Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Ainsi, la rue beaucairoise est-elle capable, plus de deux siècles après la révolution française, de tenir un discours en complète contradiction avec son texte le plus républicain. Considérer que des personnes qui travaillent en France, qui paient leurs impôts en France, qui éduquent leurs enfants en France et dont certains parents ont parfois même donné leur vie pour la France (ex : contingents « indigènes » des première et seconde guerres mondiales) ne devraient pas être égales devant la Loi aux autres citoyens et ce, de par leur origine ethnique, c’est s’opposer aux fondements de la République.

Alors que ceux qui posent la question « pour ou contre les Arabes » sachent qu’en bafouant la déclaration des droits de l’Homme ils s’opposent à la patrie. Quant à nous, notre seule réponse est « Vive la République et vive la France ».

Stratégie politicienne

Un Parisien, permanent du FN ici, parachuté pour la course à la députation, s’en prend ces jours-ci à M. le maire de Beaucaire dans les colonnes de la presse régionale.

Peut-être serait-il utile au nom du devoir de mémoire, de rappeler que le FN, par la voix de son délégué départemental M. Ruty et de son responsable cantonal M. Boyer, a appelé à voter pour la liste Beaucaire Espoir conduite par M. Bourbousson en 2008, appui qui a sans doute contribué à son succès (voir document ci-dessous).

Ainsi, depuis 2008, des membres ou sympathisants du Front national sont aux manettes à Beaucaire avec l’inefficacité que l’on sait.

Manger à tous les râteliers pour assurer sa survie politique, telle est la stratégie de M. Bourbousson.

Ainsi, après avoir fait les yeux doux au FN avant les municipales, après avoir soutenu Georges Frêche aux régionales, après avoir fait des pieds et des mains pour être photographié aux côtés de Sarkozy en meeting à Montpellier avant les présidentielles, après s’être déclaré proche de Jean-Louis Borloo, nous ne serions pas étonnés de le voir faire encore une fois le grand écart en soutenant au deuxième tour des législatives la candidate du parti socialiste si celle-ci parvient à franchir le premier tour. Sans arrière-pensées évidemment…

Dernière minute : Le suspens, savamment entretenu par M. Bourbousson, est enfin levé. Dans son blog, il évoquait sa suppléante aux élections législatives sans la nommer. Désormais nous savons qu’elle se prénomme… Gérard. Du grand professionnalisme !

FN Vote Municipales 2008

Fête des Libertés 2012

Cette année RPB vous donne rendez-vous le 13 juillet à l’espace Daudet pour sa traditionnelle Fête des libertés.

Au programme, le groupe de SON cubain Conjunto Jaleo ainsi qu’un repas cubain : congris con pollo.