BEAUCAIRE Marie-Rose Cardona, l’opposante « dévouée » à sa ville

Coralie Mollaret  – Objectif Gard – 30 décembre 2016 à 11:30

rose-marie

Marie-Rose Cardona est la seule élue de gauche au conseil municipal de Beaucaire. Photo : Coralie Mollaret.

À 72 ans la seule élue de gauche au conseil municipal de Beaucaire tient à faire entendre sa voix.

Engagée. C’est ce qui caractérise cette septuagénaire, retraitée de l’enseignement. À 72 ans, Marie-Rose Cardona travaille ses dossiers, assiste – en tant que spectatrice – aux conseils communautaires de la CCBTA*. Carnet et stylo à la main, elle note le contenu des séances pour interroger l’édile FN en conseil municipal.

« Femme de gauche », Marie-Rose Cardona n’apprécie guère les partis politiques et leurs « petits arrangements entre amis ». En 2008, elle est élue dans les rangs de l’opposition sous la municipalité Bourbousson. L’ancien maire pour lequel elle n’éprouve aucune sympathie : « C’était l’horreur, il ne connaissait pas ses dossiers ! ». En 2014, elle se relance de nouveau dans la bataille électorale, deuxième de la liste Réagir Pour Beaucaire. « Étant la seule liste de gauche aux Municipales, nous pensions vraiment avoir des chances de gagner… », avoue-t-elle. En 2015, la retraitée prend le relais de Claude Dubois. L’ex-tête de liste jette l’éponge, écoeuré de la gestion frontiste.

Sud Canal et Bar Camargue, ses chevaux de bataille

Avant chaque conseil municipal, la liste Réagir Pour Beaucaire muée en association se réunit pour débattre des dossiers. Récemment, les militants ont présenté « leur bilan » de la gestion frontiste. Et ils sont inquiets : « en campagne électorale, Julien Sanchez était horrifié par le montant de la dette qui est passé de 587 € par habitant en 2012 à 714 € en 2013. Aujourd’hui, elle est de 933 € (doit 16 M fin 2016) ».

Ces emprunts nourrissent les projets phares du maire, comme l’achat du Bar Camargue ou Sud Canal. Pour la gauche, « l’achat de ce dancing, régulièrement inondé, a été surévalué. Quant à son propriétaire, c’est le 25ème de la liste conduite par le FN aux municipales ! Ca laisse pensif… », vilipende Marie-Rose Cardona. Concernant Sud Canal, un projet de ZAC comptant 500 logements, « c’est un pari très incertain sur l’avenir qui mobilise la plus grande partie des ressources financières de la ville et bloque d’autres dossiers importants comme la piscine, la voirie, la réfection du centre vile… ». En outre, « les travaux ont été engagés en l’absence de concertation avec les habitants et de présentation détaillée du projet ! ».

Julien Sanchez, « l’omnimaire »

Alors pour militants de Réagir Pour Beaucaire pas de doute : « Julien Sanchez est là pour nourrir ses ambitions personnelles en démontrant que le FN est capable de gérer ». Et d’illustrer : « C’est l’omnimaire ! Il concentre l’essentiel du pouvoir par une gestion hypercentralisée, ce qui lui vaut quelques couacs comme une signature tardive pour le contrat d’assurance pour le parc automobile municipal… Et voilà des agents au volant de véhicules non assurés ! ».

CM

Et aussi…

Les commerces en centre-ville : « Il est vrai que la mairie loue ou sous-loue les locaux commerciaux moins cher, mais aucune réflexion sur la nature des commerces est conduite. Résultats, certains mettent la clef sous la porte au bout de 6 mois », dénonce Marie-Rose Cardona.

Rénovation de la Moulinelle. « Je renvoie dos à dos le maire et le président de la CCBTA. Le maire a fait de la politique politicienne en mettant plusieurs mois à signer ce contrat… Un contrat qui stipule que la communauté de communes doit procéder à la rénovation du centre commercial ! ».

*Communauté de Communes Beaucaire Terre d’Argence.