“L’opposition ne sera pas muselée”…*

Le lendemain de son élection, le nouveau maire de Beaucaire déclarait aussi : “Je compte mettre en place une vraie démocratie locale”.

Des commissions ont été créées et les élus de l’opposition sont conviés aux réunions. Or, au lieu de débattre collectivement des problèmes de la ville et de réfléchir aux solutions, l’objet de ces réunions consiste à énoncer les décisions prises par le maire et son cabinet. Au moment où se tiennent les commissions, les décisions ne peuvent plus être révisées ou modifiées car elles sont déjà actées et envoyées à tous les élus avec la convocation au prochain conseil municipal.

marianne-muselée

Après 8 mois de mandat sans réalisations ni résultats significatifs, il semble que la parole des élus de l’opposition gêne le maire de Beaucaire qui  s’efforce maintenant de  limiter leur droit d’expression dans le bulletin municipal : détournant l’esprit de la loi, il s’octroie 70 %  de l’espace réservé à la communication des conseillers de l’opposition, alors qu’il dispose de la totalité du bulletin municipal pour asseoir sa communication.

En accordant 121 caractères (signes, lettres et espaces compris, soit un texte d’une ligne et demie) à Réagir pour Beaucaire dans le bulletin municipal, le Maire estime avoir rempli ses obligations. Il oublie le législateur qui n’a que faire de la symbolique et tient à ce que le droit d’expression de l’opposition puisse être réellement assuré par un espace suffisant et ceci sans rapport avec le nombre de voix qui ont permis à l’élu d’accéder au conseil municipal.

J. Sanchez aura-t-il l’intelligence d’allouer un espace d’expression décent à l’opposition de Gauche dans le prochain bulletin municipal ou campera-t-il obstinément sur sa position, risquant de voir notre Ville devenir, dans les média, l’illustration du déni de démocratie ?

 

*http://www.bfmtv.com/politique/a-beaucaire-julien-sanchez-appelle-a-generosite-militants-fn-744719.html