Même si les équipes enseignantes font tout leur possible et que les écoles « tournent » et donnent globalement satisfaction aux parents,  jusqu’à quand pourront-elles gérer la pénurie de moyens et le manque d’anticipation de la municipalité ?

1er problème : il manque une ou deux écoles à Beaucaire

Les écoles de Beaucaire affichent presque toutes  « Complet » pour la rentrée . L’école de Garrigues Planes est même en sureffectif… Même si, au total, tous les enfants  pourront être accueillis en 2017-2018, ce ne sera pas sans mal.

Première conséquence dommageable : certains enfants ne pourront pas être scolarisés dans leur secteur, ce qui les obligera à se lever plus tôt pour que leurs parents les emmènent (en voiture, forcément : pas idéal pour l’environnement…) jusqu’à l’école qui aura encore quelques places disponibles…

  Des écoles déjà trop petites

Dans la plupart des écoles, la bibliothèque a été reléguée dans un coin car on a eu besoin de la salle qui l’abritait pour un autre usage.

Dans certaines écoles, il n’y a ni salle de motricité, ni salle des maîtres ni salle pour le médecin scolaire ni salle pour les psychologues et maîtres du RASED (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté). Imaginez le médecin ou le psychologue recevant les enfants et/ou les parents dans un couloir, un coin du préau… et forcément sans cesse dérangés !

Dans certaines écoles maternelles, le dortoir est trop petit. Par exemple, cette année, dans l’une des écoles, 25 lits pour 34 enfants. Or, l’an prochain, le même dortoir devra accueillir 40 petits !!!

Une population en croissance constante

La situation ne risque pas de s’arranger lorsque tous les lotissements prévus dans la ville seront achevés !

Jusqu’à présent, à Beaucaire, depuis 1976, date de construction de la dernière école, celle de la Moulinelle, on a créé 313 nouveaux logements sur la colline d’Ugernum, des lotissements vers Saint Félix, Saint Joseph, à Garrigues Planes, Chemin des Romains…

250 à 300 logements collectifs ont été également créés : le Rialto, la Croix du Sud, le Beaupré, la Redoute, Pointe Rouge… Plus récemment, plusieurs immeubles sont sortis de terre en face de Leader Price.

On a densifié les Hauts de Gaudon et de nombreux quartiers…

On construit 25 nouvelles maisons dans l’Olivette du chemin des Romains…

On prévoit entre 15 et 20 parcelles dans « le Patio de Marianne » sur la colline d’Ugernum,

une vingtaine le long de la route de Nîmes, 20 à 25 vers le gymnase de la Moulinelle…

J’en oublie certainement mais pas les 500 logements supplémentaires envisagés dans le futur quartier sud-canal, l’urbaniste n’ayant pas inclus d’école dans son projet…

Au total, entre 1976 et 2017, près d’un millier de logements supplémentaires sont sortis de terre, soit plus de 3000 personnes et pas une seule école !!!

 

             1978             2017            2020 ?
  13 000 habitants   16 000 habitants   20 000 habitants ?
On construit la 10ème école

de Beaucaire : la Moulinelle

 toujours 10 écoles

toujours 10 écoles ??!!

 

Des besoins nouveaux dans les années qui viennent

Dès la rentrée 2017, les classes de Cours Préparatoire doivent être dédoublées dans les 4 écoles élémentaires du réseau REP+ (Nationale, Préfecture, Condamine et Puech Cabrier), ce qui signifie que chacune de ces écoles aura besoin d’une salle de classe supplémentaire.

Et n’oublions pas qu’à la rentrée suivante, 2018-2019, les CE1 seront dédoublés en REP+

et les CP en REP, c’est-à-dire le reste des écoles de Beaucaire… Que faudra-t-il faire ? Pousser les murs ? Installer des Algeco dans la garrigue ?

D’autre part, les salles qui vont être utilisées pour les dédoublements doivent être réaménagées ou même rénovées avant la rentrée de septembre 2017.

Ce qui nous amène au 2ème problème, lié au précédent : les travaux dans les écoles.

 2ème problème : des travaux  urgents… qui tardent !

Les travaux d’aménagement et de rénovation vont s’ajouter aux travaux « urgents » qui, déjà, pour la plupart, n’ont pas été effectués cette année.

En vrac : un grillage abîmé au point d’être dangereux, des trous accessibles aux enfants, des arbres des cours de récréation qui crèvent parce qu’on n’a pas fait de trous dans le revêtement situé à leurs pieds, des portes d’entrée qui ne ferment pas, différents problèmes électriques, des façades qui s’effondrent…

« Les services techniques sont submergés » affirme le service scolaire de la municipalité… mais comment pourraient-ils ne pas être submergés ? Un seul électricien, un seul peintre, un seul menuisier pour toute la commune, ce qui représente 10 écoles et tous les autres bâtiments à entretenir…

 Le mobilier scolaire n’a pas non plus été renouvelé, contrairement aux promesses.

Cette année, déjà, dans l’une des écoles, les enfants ont pu s’asseoir parce que les enseignants ont fait de la récup’ à droite à gauche, du mobilier pas forcément adapté à l’âge des enfants mais c’était mieux que rien !

Pour la rentrée prochaine, il y aura davantage d’élèves et les salles supplémentaires nécessaires aux dédoublements devront être meublées…

Si rien n’est fait, un certain nombre d’enfants n’auront ni chaise ni bureau…

         Si les enfants de Beaucaire et leur instruction sont vraiment la priorité

de la municipalité, il est plus que temps de le prouver par des actes et non de belles paroles !