Même si les équipes enseignantes font tout leur possible et que les écoles « tournent » et donnent globalement satisfaction aux parents,  jusqu’à quand pourront-elles gérer la pénurie de moyens et le manque d’anticipation de la municipalité ?

1er problème : il manque une ou deux écoles à Beaucaire

Les écoles de Beaucaire affichent presque toutes  « Complet » pour la rentrée . L’école de Garrigues Planes est même en sureffectif… Même si, au total, tous les enfants  pourront être accueillis en 2017-2018, ce ne sera pas sans mal.

Première conséquence dommageable : certains enfants ne pourront pas être scolarisés dans leur secteur, ce qui les obligera à se lever plus tôt pour que leurs parents les emmènent (en voiture, forcément : pas idéal pour l’environnement…) jusqu’à l’école qui aura encore quelques places disponibles…

  Des écoles déjà trop petites

Dans la plupart des écoles, la bibliothèque a été reléguée dans un coin car on a eu besoin de la salle qui l’abritait pour un autre usage.

Dans certaines écoles, il n’y a ni salle de motricité, ni salle des maîtres ni salle pour le médecin scolaire ni salle pour les psychologues et maîtres du RASED (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté). Imaginez le médecin ou le psychologue recevant les enfants et/ou les parents dans un couloir, un coin du préau… et forcément sans cesse dérangés !

Dans certaines écoles maternelles, le dortoir est trop petit. Par exemple