Vous connaissez certainement ce petit poussin noir qui s’exclame à chaque mésaventure “c’est trop inzuste !”.  Il est certaines personnes qui ont peur de devenir adultes et ne sortent pas de  cet état d’esprit.

C’est ainsi que le public venu assister au conseil municipal du 11 décembre dernier a dû subir, à de nombreuses reprises, les lamentations d’un maire qui se croit incompris et mal-aimé, menace des foudres de la justice tous ceux qui osent le critiquer et vise plus particulièrement une journaliste locale, l’accusant de prendre parti contre lui.

calimero julien

Notre Caliméro, qui dit travailler souvent de 7h à 1 heure du matin à la mairie, se plaint que Midi Libre ne trouve pas grand-chose de positif à rapporter dans ses colonnes : mais qu’y a-t-il de remarquable à noyer la ville dans un délire de bleu-blanc-rouge, à entonner la Marseillaise en ouverture des conseils municipaux, à fermer les portes de la banquette à l’annonce des crues du Rhône, à poser au milieu de chèvres, d’ânes ou de camions de pompiers, à transformer chaque occasion  en une action  de propagande ?

Pendant ce temps le chômage a fait un bond en avant avec la fermeture d’IMMARK, le maire embauche des proches à la mairie, les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) sont un fiasco, les contraventions pleuvent, les constructions sauvages en zone agricole continuent, le petit commerce survit tant bien que mal, la passerelle est toujours en panne, les chiens dangereux non muselés courent toujours, les dépôts sauvages en ville et en campagne se poursuivent, voire s’amplifient…

Que signifient alors les jérémiades de notre negret ?

Un aveu d’échec plutôt qu’une véritable remise en question qui lui aurait -peut-être- permis d’atteindre l’essentiel  ?

Trois bonnes nouvelles dans ce sombre tableau : la base nautique accueille une vice-championne du monde, les Beaucairois ont été récompensés pour leur civisme et ont su se montrer généreux pour le Téléthon. On peut leur dire, avec la Presse, BRAVO, mais de quoi faudrait-il féliciter la mairie qui n’est pour rien dans ces trois succès ?

Pourtant, à propos du Téléthon, notre  Maire n’était pas content que la presse locale  ne lui rende pas hommage « en tant qu’organisateur ». Tout le monde, sauf lui,  sait bien que l’organisateur du Téléthon est l’AMF, Association Française de Myopathie, et que l’humilité et la discrétion sont de règle partout en France tant pour les communes que pour les bénévoles associatifs qui participent aux actions. Attendre du bénévolat un bénéfice médiatique dénote une conception bien singulière de la notion de don.

Quand on y réfléchit, c’est notre Caliméro local qui est injuste. En effet, Midi Libre pourrait évoquer l’inexpérience manifeste de l’équipe en place, l’aspect potache de la gestion de la communication municipale, l’immaturité du maire et de son cabinet, la puérilité de son comportement en conseil municipal…, la matière ne manque pas.

 

Qui sait si un peu plus de sincérité n’aiderait pas ce poussin à devenir enfin adulte ?

 

 

*Isabelle Levert, psychologue-clinicienne : http://www.la-psychologie.com/complexe%20calimero.htm