Entre 1990 et 2000, la droite Beaucairoise accueillait à bras ouverts les grandes surfaces en périphérie de la ville, créait une zone commerciale à proximité de la rocade. A l’époque il s’agissait de faire rentrer des sous dans les caisses de la commune. Aujourd’hui le même argument est utilisé par M. Bourbousson pour justifier la vente d’une parcelle communale à un promoteur qui envisage la création d’un forum. A l’époque, M. Christophe André n’a pas mené d’enquête de proximité auprès des commerçants du centre-ville, il n’était pas inquiet au sujet d’une concurrence qui mettrait en péril le commerce de proximité.

RPB rappelle sa farouche opposition au projet de M. Bourbousson dont la vision comptable de la politique, comme celle de ses prédécesseurs et anciens alliés, est une impasse qui condamne un peu plus le centre ancien.