Beaucaire, commune de 8500 ha dont 90% en zone rurale

L’ancien encadrement des services techniques opérationnels a disparu depuis 2014, soit mis au placard, soit parti dans d’autres collectivités.

Le Maire habite Nîmes, le premier adjoint à Vallabrègues, l’adjoint à l’agriculture et à l’environnement à Bernis. Il y a donc méconnaissance du territoire.

La mairie de Beaucaire a refusé d’adhérer au dispositif mis en place par la CCBTA pour lutter contre les incivilités (brigade de l’environnement). La police municipale est occupée à d’autres tâches, elle est peu présente en campagne.

Le laisser-aller entraîne le laisser-aller, pas de politique de verbalisation pour les dépôts sauvages, gesticulation autour du thème des constructions illicites mais peu d’effet.

amiante

milliaires

cabanes

Dépôt sauvage; 3-2-16                                       Via Domitia     6-12-16                                            Cabanisation  de la plaine   6-12-16

Des élu(e)s FN, un  ancien responsable local du FN, ou leurs proches sont concernés par des constructions illicites, la mairie laisse courir.

La voirie rurale (232km) est à l’abandon.

Les chemins communaux sont envahis par la végétation (chemin de l’Herbe Folle, chemin de Pages…), les riverains empiètent sur le domaine public communal sans que la mairie ne les arrête (chemin Fontaine du Roy, du Mas de Pages…), lorsque il y a travaux, ceux-ci sont réalisés à «  l’économie », un chemin à deux voies de circulation devient un chemin à une voie.

Les trous sont mal ou pas bouchés, les fossés sont mal ou pas fauchés.

Il n’y a plus de cohérence ni de suivi dans l’entretien de la voirie communale.

sentier

chaussee

friche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voie abandonnée                          Chemin de Mas de Peyre                       Chemin de l’Aure fol  (Herbe folle)