Archives
Choisir l'affichage :
La gestion nocive du personnel municipal par le FN
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

D’après le maire tout va bien. La prime de présence qu’il a décidé d’appliquer pour les agents de la ville peu de temps après son élection serait efficace. Ne trouve-t-on pas sur le site de la ville ce grand moment d’autosatisfaction dont Sanchez a le secret : « La mesure a engendré une baisse de 30% de l’absentéisme de 2015 à 2016 et a parallèlement fait faire une économie de plus de 20.000€ annuels aux Beaucairois. Une mesure saluée par une grande majorité des employés de la ville que nous remercions pour leur grand sens du service public. ».

Des chiffres rapportés par une journaliste de France 3 dans une édition du 19/20 sans aucune vérification, « confirmés » par des agents complaisants et le tour est joué.

Sauf que la lecture des rapports sociaux 2013 et 2015 (rapports établis par la collectivité et présentés au comité technique) permet de douter de cette version idyllique où finalement seul l’argent et l’appât du gain motiverait les agents d’une ville de 16 000 habitants.

Qu’on en juge :

Alors que le nombre d’agents diminue de 12 % entre ces deux périodes, le nombre d’arrêt maladie explose en augmentant de 53 % !

Plus grave, sur la même période, le nombre de jours d’arrêt provoqués par un accident du travail fait un bon de 23 %.

Tous ces chiffres ne sont-ils pas le reflet d’un profond malaise chez les employés d’une collectivité où le maire, quand il n’est pas en campagne électorale, cumule aussi les fonctions d’adjoint au personnel et d’adjoint aux finances.

Dans une période où le FN prétend à un ancrage populaire et se revendique le premier parti de France chez les ouvriers (faux car le premier parti chez les ouvriers est celui des abstentionnistes) , on mesure l’imposture au regard du mépris du maire FN de Beaucaire vis à vis de ses agents qui sont en grande majorité des fonctionnaires de catégorie C.

Beaucaire bilan 2014-2016 : présentation
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

DEUX ANS ET DEMI DE POUVOIR DU FN à BEAUCAIRE

Élu en mars 2014 au deuxième tour et profitant d’une division de la droite, Julien Sanchez séduit 3 083 électeurs sur un nombre d’inscrits de 10352, soit 29,7 % du corps électoral.

Martelant au cours de cette campagne les thèmes de prédilection du FN, il dresse le portrait d’une ville au bord du gouffre, minée selon lui par les problèmes d’insécurité, asphyxiée économiquement par une conjoncture locale qui ferait fuir les investisseurs, une ville en perte d’identité face aux revendications communautaristes. (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Le collectif Réagir pour Beaucaire a mis à profit les huit mois écoulés pour écouter, observer puis analyser la situation inédite créée par les dernières élections municipales, tout en continuant à travailler sur les dossiers importants pour les Beaucairois et leur Ville.

Au Conseil municipal, notre porte-parole, Claude Dubois, s’est affirmé, séance après séance, comme l’opposant le plus conséquent et le plus résolu, alliant une connaissance approfondie des questions traitées -qui en impose même à l’adversaire- à une grande fermeté politique et idéologique face à la propagande frontiste que le maire ne perd aucune occasion de développer.

Ce temps était aussi nécessaire pour surmonter notre échec et tenter d’analyser une campagne électorale éprouvante où nous avons dû faire face à un démagogue jouant sur les peurs et les angoisses de la population et, en même temps, nous confronter aux petites trahisons et chausse-trappes politiciennes des autres candidats, obsédés par leurs règlements de compte personnels.

(suite…)

Pas de trêve de la politique le 11 novembre à Beaucaire !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

La politique est une chose trop sérieuse.

La commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 doit être un moment de recueillement en souvenir des millions de victimes d’un conflit entre des nations dites civilisées. Nations qui déployèrent des trésors d’inventivité pour l’organisation de crimes de masse au plus grand profit des marchands de canons.

C’est aussi l’occasion de rappeler que cette guerre opposait des empires coloniaux en déclin se déchirant pour la possession de territoires lointains dont chacun convoitait les richesses.

11-11-18

Si, comme le disait Clemenceau « La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier à des militaires », on pourrait étendre cette vérité à Beaucaire et contester le choix du maître de cérémonie, ancien adjoint à la sécurité de Bourbousson et ancien officier, qui orchestrait martialement cette matinée pour un hommage appuyé à la grande muette.
Qui pouvait croire que le maire FN de Beaucaire allait profiter de ce moment de consensus pour jeter une nouvelle fois de l’huile sur le feu en pointant les dangers d’un islam radical qui mettrait en danger la patrie et menacerait la paix intérieure ?
Etait-il opportun de justifier le programme du FN en matière de défense et de politique étrangère et ainsi confondre discours de rassemblement et tribune politique ?

(suite…)