Archives
Choisir l'affichage :
Service public de l'EAU: Mais où disparaît l'électricité ?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Ce jeudi 21 septembre 2017 le maire de Beaucaire présentait en conseil municipal son rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d’eau potable.

Ainsi peut on lire qu’en 2016 on aurait utilisé 20% d’électricité en plus qu’en 2015

pour seulement pomper 2,6%   d’eau en plus.

Cherchez l’erreur!

Réponse A : Le compteur d’EDF tourne  trop vite?

 

Réponse B :Le délégataire prend les 6788 usagers pour des imbéciles?

 

Réponse C : Le maire a recopié le rapport du délégataire sans faire son travail de vérification avant de le présenter aux élu(e)s du conseil municipal? Accessoirement y a t il au sein de la majorité un(e) élu(e) qui soit en capacité d’analyser ce rapport ?

 

Réponse D : Ces chiffres  démontrent l’incapacité du délégataire à respecter les termes du contrat ? Ne devrait il pas  payer les pénalités prévues dans ce même contrat en cas de non respect du rendement?

 

Réponse E : les maires successifs de Beaucaire  ne sont pas en  capacité de défendre les intérêts des 6788 usagers du service de l’eau face à la multinationale qui gère le réseau d’eau potable de la ville de Beaucaire?

Vous hésitez ?  Faites appel  à RPB qui connait la réponse!

Beaucaire bilan 2014-2016 : le territoire agricole
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Beaucaire, commune de 8500 ha dont 90% en zone rurale

L’ancien encadrement des services techniques opérationnels a disparu depuis 2014, soit mis au placard, soit parti dans d’autres collectivités.

Le Maire habite Nîmes, le premier adjoint à Vallabrègues, l’adjoint à l’agriculture et à l’environnement à Bernis. Il y a donc méconnaissance du territoire.

La mairie de Beaucaire a refusé d’adhérer au dispositif mis en place par la CCBTA pour lutter contre les incivilités (brigade de l’environnement). La police municipale est occupée à d’autres tâches, elle est peu présente en campagne. (suite…)

Gillet et Fuster experts en saucissons !
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Curieux ce communiqué de presse émanant ce jour du maire de Beaucaire : il nous explique que, depuis quatre mois,  deux experts écument la région à la recherche d’exposants en produits de qualité et du terroir pour la foire de l’Ascension.

Nos deux  « Gault et Millau » locaux, devenus, par la volonté du chef, experts en saucissons, jambons et savonnettes, sont revenus riches de leurs emplettes.

Que nous ont-ils présenté :

– de la charcuterie,  que l’on  retrouve sur tous les marchés de France, fabriquée en Espagne avec de la viande de porc industrielle (suite…)

Le complexe de Caliméro*
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Vous connaissez certainement ce petit poussin noir qui s’exclame à chaque mésaventure “c’est trop inzuste !”.  Il est certaines personnes qui ont peur de devenir adultes et ne sortent pas de  cet état d’esprit.

C’est ainsi que le public venu assister au conseil municipal du 11 décembre dernier a dû subir, à de nombreuses reprises, les lamentations d’un maire qui se croit incompris et mal-aimé, menace des foudres de la justice tous ceux qui osent le critiquer et vise plus particulièrement une journaliste locale, l’accusant de prendre parti contre lui.

calimero julien

Notre Caliméro, qui dit travailler souvent de 7h à 1 heure du matin à la mairie, se plaint que Midi Libre ne trouve pas grand-chose de positif à rapporter dans ses colonnes : mais qu’y a-t-il de remarquable à noyer la ville dans un délire de bleu-blanc-rouge, à entonner la Marseillaise en ouverture des conseils municipaux, à fermer les portes de la banquette à l’annonce des crues du Rhône, à poser au milieu de chèvres, d’ânes ou de camions de pompiers, à transformer chaque occasion  en une action  de propagande ?

(suite…)

Traditions régionales et FN
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

LE DOUBLE LANGAGE DU FN A PROPOS DES TRADITIONS REGIONALES

Le maire de Beaucaire se félicitait récemment de rencontrer les tambourinaïres « garants de notre identité et de nos traditions ».
Pourtant, le 28 janvier 2014, ses amis votaient à Paris contre la ratification par la France du traité européen sur les langues régionales, car ils craignent « un risque majeur de balkanisation de la République ».

http://alsace.france3.fr/2014/01/23/debat-houleux-sur-les-langues-regionales-l-assemblee-nationale-400911.html

En ce jour de commémoration de la grande guerre il semble opportun de rappeler à ces jeunes gens que tous les Français sont partis au front, les Basques, les Bretons, les Occitans…, bien souvent allophones d’ailleurs mais quand-même bons pour faire de la chair à canon !

regions-1

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

Ce slogan pourrait être repris par tous ceux qui du Congo à Bornéo en passant par l’Amérique du Sud ou l’Australie  voient leurs ressources pillées par nos compagnies transnationales, afin de satisfaire notre train de vie.

afrique-ressources

 

Sans l’uranium du Niger point d’électricité nucléaire.

Sans le thallium de Bolivie point de batteries pour nos téléphones et autres voitures électriques.

Sans le soja transgénique sud-américain pas de viande à bas coût dans nos supermarchés.

Sans le charbon australien pas d’industrie en Chine.

Sans le pétrole pas de voitures… (suite…)

Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

C’est pas moi, c’est ma sœur, qui a cassé la machine à vapeur….

Cette expression enfantine mille fois entendue dans les cours d’école peut être attribuée à nos maires de Beaucaire depuis 30 ans.

Jean-Marie André, dans les années 80-90,  accusait sans cesse son prédécesseur,  M. José Boyer, de tous les maux afin de faire oublier sa gestion de la ville.
De même, s’il ne pouvait pas faire moins pire, c’était  à cause du conseiller général.

Par la suite, pour faire oublier sa gestion tout aussi déplorable, M. Bourbousson reprendra la chanson en accusant la municipalité précédente.

Avec M. Sanchez, on reprend le refrain et on ajoute un couplet.

(suite…)

Chronique d'un drame annoncé
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

En matière d’inondation, la priorité première de l’État est de préserver les vies humaines en interdisant les nouvelles constructions et extensions d’urbanisation dans les zones d’aléa (risques d’inondation) les plus forts.

Une autre priorité de l’État est de préserver les champs d’expansion de crue de toute nouvelle extension d’urbanisation, quelle que soit la hauteur d’eau de ces terrains inondables non urbanisés.

Au vu de ces objectifs,  la polémique sur la création du « chemin de Saint-Félix » (articles du Midi Libre des 5 et 11 septembre 2014) masque de façon dramatique la question de fond : le Plan de prévention des risques inondation (PPRi), approuvé le 13 juillet 2012, interdit formellement d’augmenter les risques pour la population, et surtout la population vulnérable. Ici près de 1 000 enfants si l’extension  demandée par M. Lachaud se faisait !

(suite…)

Réouverture de la chasse aux allophones?
Partager l'article sur les réseaux sociaux :

Taille du texte: A+ | A- | A

La déclaration de M. le Maire le 1er septembre 2014 au sujet des enfants allophones (qui ne parlent pas français) souligne une ignorance crasse de l’histoire de Beaucaire et, au-delà, de l’histoire de France.

Les premiers arrivants italiens, aux pratiques religieuses très ostentatoires, étaient surnommés « christos » à la fin du 19ième siècle, époque où la France était touchée par la déchristianisation. (suite…)